Les Brèves

    14 artistes tourangeaux au Grand Théâtre de Tours

    Art

    Du dessin, de la photo, du slam, de la poésie, ou encore un mur d’expressions... Au Grand Théâtre de Tours, la semaine dernière, une exposition collective a été réalisée en amont du concert solidaire de Kery James. marie deroubaix


    Le Grand Théâtre de Tours était bondé, jeudi 2 novembre, pour le concert acoustique de Kery James. « Du rap conscient dans un lieu institutionnel, c’est inédit », précise Aurélie Brunet, des Brigades Numériques. Et ce qui l’était tout autant, ce sont les initiatives solidaires qui se sont montées autour de cet événement. D’abord, le rappeur a remis des bourses, d’un montant total de 8 000 euros, à six jeunes Tourangeaux issus de quartiers prioritaires pour les aider à financer leurs études supérieures. Un engagement qui lui tient particulièrement à cœur, et qui intervient dans le cadre de sa tournée nationale pour son association ACES (Apprendre, Comprendre, Entreprendre et Servir). En parallèle, un autre projet, exclusivement local, s’est monté. La Brigade numérique 2017, accompagnée par l’association CoopAxis, la coopérative Artefacts, la Maison de la réussite de Tours et la Smalla Connexion, ont organisé une exposition collective de quatorze artistes tourangeaux. Écrivains, poètes, danseurs, dessinateurs, peintres, performers, graffeurs, amateurs ou professionnels... Ils ont exposé leur(s) œuvre(s) dans le hall du Grand Théâtre pour exprimer leur vision de la réussite. L’idée était de s’interroger sur nos rêves, nos espoirs, et la place de chacun dans notre société. Six jeunes volontaires issus des quartiers prioritaires ont aidé à monter cet événement. « L’objectif était de les aider à se révéler. Ils ont dû gérer la scénographie, apprendre les codes de l’événementiel, faire du webdesign ou encore du graphisme... », énumère Aurélie Brunet, qui les a chapeautés, avec Malvina Balmes. De quoi prouver que le numérique peut se mettre au service de l’innovation sociale et économique. 

    Les Brèves