Les Brèves

    Michel Fugain nous prend par la main…

    INTERVIEW

    Après une centaine de concerts avec les musiciens de son nouveau groupe Pluribus, Michel Fugain se lance dans une véritable tournée qui l’amènera à Tours ce mardi 13 février prochain. Il nous en dit plus en interview.

    Emilie Mendonça

    Seriez-vous infatigable Michel ? Vous étiez déjà sur la route en 2017, et vous voici de retour pour une tournée 2018 avec le groupe Pluribus…

    L’an dernier, nous avons joué une centaine de fois, mais cette fois-ci nous sommes vraiment sur une tournée complète, avec un Pluribus version 2.0 puisqu’on n’a plus les cuivres et les percussions, pour un son un peu plus power, qui donne une autre gueule aux chansons (sans les changer non plus).

    Mais le plus original c’est que j’intègre désormais des petits moments inspirés d’une « Causerie musicale » que j’ai donnée à Paris en novembre, pour répondre à des questions qu’on me pose depuis cinquante ans : comment sont nées les chansons, comment j’ai collaboré avec les quatre hommes de ma vie, les paroliers Pierre Delanoë, Maurice Vidalin, Claude Lemesle et Brice Homs... C’est l’occasion de rigoler avec des anecdotes, mais aussi d’amener les gens à véritablement écouter les chansons, grâce aux deux ou trois bêtises que je dis pour les introduire.

    Trouvera-t-on des nouvelles chansons sur scène ?

    Non car je n’ai pas de chansons si récentes que cela, mais j’ai ressorti des titres que peu de gens connaissent. Le public est d’ailleurs souvent étonné en les découvrant !

    Et ce n’est pas frustrant que le public soit passé à côté de ces bijoux, en vous demandant toujours les mêmes succès ?

    Si je faisais la fine bouche, je mériterais des gifles ! Vous vous rendez compte ? Il y a une dizaine de mes chansons que les gens connaissent, qui font partie de leurs vies, qui sont chantées par les enfants… C’est un capital inestimable, je ne vais pas m’en plaindre ! Et justement, cette tournée me permet de ressortir ces « bijoux » moins connus. Avec ce concert, l’essentiel est de partager un moment, en prenant les spectateurs par la main pour les emmener en voyage pour 2h… en espérant leur laisser des étoiles dans les yeux au moins jusqu’au lendemain matin ! 

    Mardi 13 février à 20h au Vinci, Tours. Tarifs 39 à 53€. Résa.

    www.az-prod.com et points habituels.

    Les Brèves

    • LE TRAVAIL AVEC LES PROS DES MOTS

      Michel Fugain a débuté en composant à la commande pour Michel Sardou, Hugues Aufray ou Marie Laforêt… avant que des paroliers ne viennent poser des mots sur ses mélodies : « Faire un bon texte sur une musique, c’est un vrai métier. Les auteurs que j’ai eu la chance de rencontrer n’ont jamais dit vouloir « s’exprimer » comme certains jeunes d’aujourd’hui, alors qu’ils n’ont fait que ça toute leur vie, et en touchant tout le monde ! ».