Les Brèves

    LE THÉÂTRE DE L’ÉPHÉMÈRE VEUT ENCHANTER LES SPECTATEURS

    FESTIVAL

    Pour sa 27e édition, le festival du Théâtre de l’Éphémère revient du vendredi 18 au lundi 21 mai avec pas moins de onze spectacles à découvrir à Saint-Avertin et Larçay, avec la musique comme actrice principale. par emilie mendonça


    Fureter du côté d’Avignon chaque été, monter fréquemment à Paris : ce sont les bonnes habitudes prises par Chantal Boulongne et ses acolytes, pour proposer chaque année une programmation faite de coups de cœur lors du festival de l’Éphémère. Du vendredi 18 au lundi 21 mai, le cocktail théâtral, composé cette année de onze spectacles amateurs et professionnels joués à Saint-Avertin et Larçay, fera la part belle au théâtre musical.

    Pour la programmatrice Chantal Boulongne, « ce festival 2018 va en surprendre plus d’un ! ». Et pour cause ! L’événement s’ouvrira avec l’un des grands succès récents sur les scènes françaises : Kiki le Montparnasse des années folles, d’Hervé Devolder. Une seule femme en scène, avec la comédienne Milena Marinelli ; mais avec elle c’est toute une panoplie de personnages évoqués et toute une époque ressuscitée dans un spectacle où la musique a le beau rôle.

    Ce sera aussi le cas avec le spectacle de clôture du festival donné lundi 21 mai au Nouvel Atrium : Djobi Djobach. La compagnie Swing Hommes prend toujours un malin plaisir à mélanger la musique classique à d’autres ingrédients. Après Beethoven et Mozart, les voilà donc qui s’attaquent à Bach, en lui donnant un air andalou qu’on ne lui soupçonnait pas.

    Entre ces deux dates, la musique sera aussi présente avec Le Cabaret du Poilu, dimanche au Nouvel Atrium, en clôture d’une journée où les familles ne sont pas oubliées. Les enfants auront en effet la part belle à deux reprises : comme spectateurs avec le spectacle musical Little Red qui détourne le Petit Chaperon Rouge en français et en anglais, et comme acteurs de la création de l’École de Musique et des ateliers de l’Éphémère autour de Don Quichotte.

    En mêlant professionnels, amateurs, théâtre et musique, drame et humour, l’Éphémère varie donc les mélodies avec pour objectif d’enchanter les spectateurs. 

    Plus d'infos : Du 18 au mai à Saint-Avertin et Larçay. Tarifs 8€ à 14€/spectacle professionnel, 5€/9€ pour spectacles amateurs. Pass festival 43€. Résa. theatre-ephemere.festik.net. 


    Les Brèves

    • LES AMATEURS AU RENDEZ-VOUS

      Pour les élèves du Théâtre de l’Éphémère, le festival est un rendez-vous important : pour certains groupes de comédiens amateurs c’est en effet l’occasion de présenter le fruit d’une année complète de travail. Cette année, plusieurs groupes se sont attaqués à des réécritures de textes bien connus : le Topaze de Pagnol pour les uns, l’Orphée de Cocteau pour les autres, ou encore un Robin de Bois transposé à Sherhollywood.