Les Brèves

  • Les filles à vélo !

    Sur le dernier kilomètre de la course, les cadets et les juniors sont invités à batailler sur leurs vélos avec les représentants des comités départementaux et régionaux participant à l’épreuve. Cette année, pour la toute première fois, les filles peuvent s’y adonner sur l’avenue Grammont. En 112 ans, il était temps.

LE PARIS-TOURS ROULE ENTRE LES VIGNES

Cyclisme

Dimanche 7 octobre, le départ de la 112e édition de la course du Paris-Tours va être donné à Chartres. Au terme de 211 km, les coureurs vont passer la ligne d’arrivée dans l’avenue Grammont, à Tours. Entre deux, une nouveauté les attend. claire seznec


La célèbre « Classique des feuilles mortes », course cycliste du Paris-Tours organisée par Amauray Sport Organisation, fête ses 112 ans avec quelques nouveautés dans sa besace. Cette année, les 154 coureurs des 22 équipes en lice vont donner les premiers coups de pédale à Chartres, dimanche 7 octobre à 11 h 30. Le trajet jusqu’à l’arrivée, rue Grammont à Tours, à 16 h 15, a été légèrement raccourci par rapport à l’an passé : il passe de 234 km à 211 km.

Mais ce n’est pas tout. Les cinquante derniers kilomètres de la course vont offrir son lot de surprises et de découvertes. Les coureurs y découvriront 12,5 km de chemins de vignes de l’appellation Vouvray, typique de notre territoire. Sept côtes, courtes et sèches, parfois en terre et en gravier, y ont été ajoutées afin de permettre aux moins sprinters de pouvoir remporter la course... L’ultime côte se situe tout de même à 10 km de l’arrivée, précisément sur le chemin de Rochercorbon. De quoi casser le rythme et les jambes ! Reste que la fin du parcours continue en bord de Loire, là où les sprinters peuvent tout à fait reprendre leur droit en moins de deux. 

Les Brèves

  • Le parcours des Espoirs

    Le Paris-Tours n’est pas uniquement réservé aux cyclistes chevronnés. Un parcours Espoirs, pour les jeunes de moins de 23 ans, est organisé de Bonneval à Tours, le même jour. Il va emprunter le même tracé que le parcours Élite pendant les 180 derniers km. Cette épreuve a notamment révélé des talents comme Tony Gallopin, le vainqueur 2008, mais aussi Sam Oomen, vainqueur 2015.