EN DIRECT

Les Brèves

  • La Poste quitte le Sanitas

    Tours

    Coup dur pour les habitants : le bureau de Poste du Sanitas, à Tours, doit fermer d’ici la fin de l’année en raison de la démolition de l’immeuble. Il n’en sera pas ouvert de nouveau dans le quartier. Cette année, il s’agit du deuxième bureau à disparaître après les Rives du Cher. Fin 2016, ceux de Rochepinard et de Sainte-Radegonde avaient subi le même sort. Tous les usagers de ces bureaux de Poste sont invités à se rendre à celui de Grammont. Mais la file d’attente y est déjà impressionnante...

  • Un manque de cantine ?

    Tours

    En Indre-et-Loire, une centaine de chantiers s’est déroulée dans les collèges pendant l’été. Numérique, accessibilité, égalité des chances... Le Département investit notamment près de 80 millions d’euros pour la mise en conformité concernant l’accès aux personnes à mobilité réduite. Au-delà de ces thématiques de travaux, une problématique est soulevée : les demi-pensionnaires du collège Lamartine déjeunent désormais au lycée Albert Bayet de Tours, « faute de structure adéquate, ailleurs, pour les accueillir ». 

  • L’impro’ fait son festival

    Nouveauté

    L’association Éner’Véretz organise le VIF, tout premier festival d’improvisation amateur de Touraine, les 5 et 6 octobre prochains. Deux tournois d’impro, des ateliers de découverte pour les enfants et encore un spectacle créé pour l’événement... Six troupes sont déjà engagées.Plus d’infos sur veretz-impro-festival.fr

  • Vade retro numerus clausus

    Université de Tours

    Et si le numerus clausus était abandonné dès le 18 septembre prochain ? À la fac de médecine de Tours, on s’en réjouit d’avance : chaque année, sur les 1 600 étudiants à tenter leur chance en première année, seuls 250 sont admis pour poursuivre leurs études... La fin du numerus clausus pourrait élargir les profils des étudiants et augmenter le nombre de médecins, à terme. 

  • Pigeons en action

    Tours

    Samedi, l’association C’est au Tour(s) du Peuple lance l’Action Pigeon 37. Rien à voir avec les volatiles, mais plutôt avec la privatisation des PV dans la ville de Tours. Sur les véhicules stationnés, vous trouverez un ticket d’un nouveau type dénonçant « des salariés mal payés, des commerçants mécontents, des automobilistes traqués et rackettés ». Pour cette première, 8 000 tickets vont être imprimés.

  • Les mineurs du campement, logés

    Saint-Pierre-des-Corps

    Pendant six semaines, 65 personnes, mineurs non-accompagnés, ont été installées par Utopia 56 Tours et le Collectif solidaire des réfugiés dans un campement à Saint-Pierre-des Corps. Le 5 septembre, le Conseil départemental a annoncé avoir logé 49 d’entre elles dans des hôtels de la métropole, hébergements libérés suite à la période touristique. Dix jeunes sont également hébergés dans des familles d’accueil. Si Utopia 56 dénonce la non prise en charge des 15 personnes restantes, le Département affirme qu’il s’agit de personnes majeures, hors de sa compétence.

  • Parking pour abeilles

    Saint-Pierre-des-Corps

    En 2012, avec l’association BiodiverCity, la commune de Saint-Pierre-des-Corps a installé deux ruches, avec chacune entre 20 000 et 90 000 abeilles, aux serres municipales. Cet automne, il a été décidé d’en implanter deux autres, en centre-ville, précisément l’est du parking Pierre-Curie. Cette initiative a pour but de préserver la biodiversité grâce au transport du pollen de fleurs à fleurs, plantes non traitées avec des produits phytosanitaires depuis dix ans.