Les Brèves

  • LES MÔMES À L’HONNEUR

    Projection de L’histoire sans fin, contes, ateliers, jeux avec la Maison des Jeux de Touraine… À Tours de Bulles nourrit déjà les grands lecteurs de demain ! Dans cette logique, le festival décernera cette année un nouveau prix, la Tour d’Ivoire des mômes. En parallèle avec la Tour d’Ivoire qui concernait un public adulte, ce nouveau prix, décerné en partenariat avec la Quinzaine du Livre Jeunesse, récompensera un album destiné aux 8-12 ans.

AVEC À TOURS DE BULLES, LA BANDE DESSINÉE SORT DE SES CASES !

Festival

Pour sa 14e édition, le festival À Tours de Bulles s’installe place Châteauneuf du vendredi 14 au dimanche 16 septembre. La bande dessinée s’y décline en expos, concerts et ateliers pour les bédéphiles de tous âges. Émilie Mendonça

Pas question de buller pour les fans de BD : l’association À Tours de Bulles convie les amateurs de cases dessinées et autres romans graphiques à s’aventurer dans le Vieux-Tours samedi 15 et dimanche 16 septembre, pour la 14e édition de son festival dédié à la bande dessinée.

Pour ce cru 2018, le festival À Tours de Bulles ne dévie pas de ses objectifs affichés : rendre la bande dessinée accessible, promouvoir les jeunes auteurs et « établir des passerelles avec d’autres formes artistiques comme la musique, la peinture ou le théâtre de rue ».

Comme pour tout festival de bande dessinée qui se respecte, on retrouvera bien sûr des expositions. La salle Ockeghem accueillera les planches de Famille nombreuse, de l’invitée d’honneur 2018 Chadia Chaibi Loueslati, Arcades Institute héberge le travail d’Éric Liberge, Gérard Modillat et Jérôme Prieur sur Le Suaire, et les cinémas Studio proposent La Valise du collectif The NEB.

Tout le week-end, plus d’une trentaine d’auteurs locaux et nationaux seront également présents pour rencontrer les lecteurs. Mais faire signer sa BD, c’est bien. Créer sa propre bande dessinée, c’est encore mieux ! Des ateliers BD animés par les Tourangeaux de l’Atelier Pop samedi et dimanche après-midi permettront donc aux talents en herbe de s’exprimer. Conférences et débats s’interrogeront par exemple sur la véracité historique dans la BD, et la Langue des Signes Française tiendra une belle place à travers des lectures d’albums bilingues (français/LSF) et la rencontre avec Cécile Bidault qui aborde la surdité dans L’écorce des choses.

Les performances artistiques seront aussi de la partie avec un conte dessiné, et bien sûr le traditionnel concert dessiné de fin de festival : c’est l’Affaire Capucine qui verra ses histoires mises en dessin en direct par Mickaël Roux ! 

Sam. 15 et dim. 16 sept. Toute la journée sur la place Châteauneuf salle Ockeghem, Tours. Entrée gratuite. Programme complet sur www.atoursdebulles.fr.

Les Brèves