Les Brèves

    ÇA Y EST, JE ME (RE)METS AU SPORT !

    Bonne résolution

    Que ce soit les quelques centimètres de masse graisseuse mystérieusement apparus sur votre tour de taille ou les efforts de plus en plus surhumains que vous coûte la montée de vos cinq étages, vous avez forcément une bonne raison de vous décider à prendre ou à reprendre le sport. Devant de si louables intentions, il serait d’ailleurs dommage de prendre un mauvais départ. Découvrez nos conseils pour entamer votre nouvelle vie d’athlète du bon pied, sans vous décourager au premier tour de stade…

    Pour une bonne reprise sportive, pensez tout d’abord à faire un bilan médical (dentiste, ophtalmologue, ostéopathe, médecin du sport…), d’autant plus si cela fait longtemps que vous n’avez pas fait de sport. Une bonne évaluation de votre état de santé permettra d’anticiper et même d’éviter certaines blessures.

    Planifiez des séances régulières à raison de 2 à 3 fois par semaine. Fixez-vous des objectifs réalisables dans le temps, en prévoyant des bilans intermédiaires qui seront une source de motivation supplémentaire. Et pourquoi ne pas pousser un ou tous les membres de votre famille à pratiquer votre activité en cœur ? Un bon moyen de vous galvaniser mutuellement.

    Ayez une bonne hygiène de vie

    Les effets du sport se ressentent dans le temps, alors inutile d’essayer de perdre 5 kg en une semaine, vous les regagnerez aussitôt les efforts relâchés. Optez plutôt pour un programme sur le long terme, accompagné d’une alimentation équilibrée et adaptée à l’effort.

    Imposez-vous trois repas quotidiens et prenez le temps de prendre un petit déjeuner, quitte à réduire votre temps de sommeil de quinze minutes. Cela vous permettra de bien démarrer la journée et, surtout, de ne pas grignoter. Gardez des plaisirs à consommer avec modération (1 fois par semaine). Dormez à heures fixes et essayez de tenir une moyenne de sept heures de sommeil par nuit. Cela vous aidera à récupérer des forces, renforcera votre mémoire et éliminera les informations inutiles collectées dans la journée. Sachez enfin que le manque de sommeil peut être la cause d’une prise de poids inhabituelle.

    Établissez votre programme

    S’entraîner beaucoup ne veut pas forcément dire bien s’entraîner : l’échauffement et la récupération font ainsi partie intégrante de la séance et ne doivent surtout pas être négligés, au risque de subir des blessures. En la matière, la douleur est un bon avertissement : n’hésitez pas à vous arrêter si vous ressentez une sensation désagréable et soudaine pendant l’effort. Inutile d’augmenter les charges ou les distances brusquement dans l’intention de progresser rapidement car vous risquez de produire l’effet inverse.

    Variez les plaisirs

    Sachez alterner les pratiques : la course, l’elliptique, le rameur et le vélo sont autant d’activités cardio-vasculaires qui mobilisent différentes parties du corps. La course demandera un effort sur les jambes, alors que le rameur vous fera travailler les jambes mais également les muscles du dos et de la ceinture abdominale. Pensez à vous peser une fois par semaine et notez vos entraînements ; cela vous permettra de contrôler et de suivre vos progrès.

    Équipez-vous correctement

    Les chaussures sont source de beaucoup de problèmes articulaires. Veillez à vérifier leur état et à les changer quand c’est nécessaire. La durée de vie d’une paire de baskets est estimée en moyenne à 600 km en fonction de son utilisation (salle, goudron, montagne…). Plusieurs modèles sont disponibles en fonction de votre pratique et surtout de votre morphologie. Au moment de la transition, pensez à alterner chaussures anciennes et neuves : cela vous évitera le changement brutal de vos appuis. La tension des lacets, la propreté des semelles et l’entretien de vos chaussures sont autant d’éléments qui vous permettront de vous sentir bien dans vos pompes et de les conserver plus longtemps.

    Enfin rappelez-vous qu’un entraînement régulier permettra à votre corps de conserver tonus, souplesse et force et de rester jeune encore de nombreuses années. 

    Les Brèves