Les Brèves

    SUR LES MURS DE TOURS

    Expositions

    Les saisons culturelles se suivent et amènent de nouveaux artistes à exposer. Voici un petit florilège de ce qui vous attend en cette rentrée.

    Au musée des Beaux-Arts

    Pour la première fois de sa carrière, le poète et écrivain François Cheng expose ses calligraphies dans un musée. En raison de ses liens avec la Touraine, les Beaux-Arts de Tours sont ainsi privilégiés. Chaque signe, tracé à l’encre de chine sur papier de riz, semble flotter, léger, aérien, mais aussi lyrique et intense. « Être à l’écoute », « Du vrai échange naît l’infini »... La majorité d’entre eux ont une signification et résonne en nous.

    Les encres poétiques de François Cheng, du 5 octobre 2018 au 7 janvier 2019. Renseignements www.mba.tours.fr

    À l’Hôtel Goüin

    Trois artistes installés en Touraine, George Baylouni, Alain Plouvier et Dominique Spiessert, ont travaillé sur les formes de signes, qu’ils soient cabalistiques, arcanes, rites peints, mémoires d’homme. Ils explorent un imaginaire peuplé de fantastiques créatures mutantes dans un monde où foisonnent le végétal, l’animal et l’humain.

    Passeurs, jusqu’au 28 octobre. Renseignements www.hotelgouin.fr

    À la Galerie Rousseau

    Les vacances sont terminées et la galerie Rousseau ouvre de nouveau ses portes sur des artistes. La première à y présenter ses toiles, dessins et broderies est Hélène Duclos, dont les œuvres sont bien connues en Touraine.

    Le champs des possible, jusqu’au 27 octobre. Renseignements www.olivier-rousseau.com

    Au Cloître de la Psalette

    Originaire de Tours, le photographe François Tomasi a réussi le pari de transformer le Grand Palais de Paris en cathédrale. Cette fois, il installe ses œuvres dans sa ville natale afin de lui donner une nouvelle dimension, une autre identité visuelle.

    François Tomasi, jusqu’au 30 septembre.

    À la médiathèque François Mitterrand

    L’association Le Mouvement du Nid organise une exposition sur la prostitution des jeunes de 18 à 30 ans. Elle s’articule autour de l’histoire de la prostitution, de sa création à nos jours, et en présente les clichés les plus fréquents. L’urgence, pour l’association ? Rééquilibrer l’égalité homme-femme avec prévention et éducation, et ouvrir un espace de parole et de réflexion.

    La prostitution : du fantasme

    à la réalité, jusqu’au 30 octobre. Renseignements au 02 47 54 30 42

    Les Brèves

    • ÇA CONTINUE À AZAY

      Une centaine de photographies dévoile les processus de créations artistiques de l’un des plus complexes personnages du XXe siècle, Salvador Dali. Elles révèlent étrangement des liens étroits entre le travail du photographe Robert Descharnes et de Dali. Sculptures, estampes, croquis surréalistes... Cette exposition permet de (re) découvrir Dali, sous un autre angle.

      Le Dali de Descharnes, jusqu’au 4 novembre. Renseignements www.expo-azaylerideau.com