Les Brèves

  • ELLE A DIT

    Sophie Auconie, députée UDI d’Indre-et-Loire :

    Avec d’autres députés, nous avons décidé de créer un collectif pour la transition écologique et solidaire dans un travail transpartisan. L’urgence est là. Agissons pour limiter le réchauffement climatique. »

JEUDI 18 OCTOBRE, LES TOURANGEAUX MANGERONT ENSEMBLE

Le Grand Repas de Tours

Événement unique en France, le Grand Repas revient le jeudi 18 octobre dans les assiettes tourangelles. Comme les trois précédentes éditions, ce moment de vivre ensemble met en avant les produits locaux et de saison pour tous les citoyens. En octobre 2017, près de 130 000 personnes ont dégusté le menu. Cette fois, l’association Tours Val de Loire Gastronomie, l’organisateur, en espère tout autant. Les restaurants universitaires et d’entreprises, les cantines, le centre hospitalier, la cuisine centrale et encore le foyer jeunes travailleurs vont cuisiner les mêmes plats : de la butternut en crumble en entrée, de la volaille à la Chinonaise en plat principal, de la faisselle au coulis d’herbes fraîches, et une délicieuse douceur aux châtaignes et citron confit.

Exporter le concept

En lien avec la Banque alimentaire, la Ville de Tours organise une « master class » à la Villa Rabelais. Des ateliers sur le gaspillage alimentaire et les déchets vont être créés. Le thème ? Rendre consommable les denrées périssables.

Mais pourquoi ne pas exporter le concept du Grand Repas partout en France ? Une démarche en ce sens a déjà été lancée. Cinq villes seraient intéressées pour l’édition 2019. Dès cette année, la cuisine centrale du 17e arrondissement de Paris et le ministère de l’agriculture doivent participer et découvrir le menu du Val de Loire.

La ville de Reims pourrait également se lancer avec un menu marnais, typique de la région Champagne. 

Les Brèves