DERNIÈRE MINUTE

Les Brèves

  • Deux priorités à Sandvik

    Suite à la grève, vendredi dernier, des salariés de Sandvik, site qui doit fermer et supprimer 161 postes, la direction de l’entreprise salue « les organisation syndicales et le personnel » pour le bon déroulement de la grève. Depuis, les salariés ont repris le travail ; la production, ralentie, est tout de même relancée. Reste que la direction, elle rappelle ses deux priorités : créer un « point d’information conseil » pour se renseigner sur l’accompagnement, et rechercher des « repreneurs, soit de l’activité, soit du site ».

  • Un plus long périph’

    Et si le périphérique de Tours se prolongeait de deux kilomètres entre Saint-Cyr-sur-Loire et La Membrolle ? C’est en tous cas ce qu’imagine la Métropole tourangelle, avec l’association Périph’Nord à la bonne place. Une enquête publique doit être lancée au premier semestre 2020 à ce sujet, juste après la présentation du projet. Le début des travaux, lui, pourrait commencer en 2022. Dans l'idéal, cet allongement de voie doit ouvrir l'année suivante, en 2023. Si tout va bien.

  • Colette, c’est fini

    Samedi dernier, c’était la « Der des Ders » pour le bar-comptoir Colette, situé sur la rive nord de la Loire, à Tours. Repris il y a cinq ans par une poignée d’individus, l’établissement a fait vivre le quartier au rythme des concerts et des expositions. « Ce lieu est devenu un espace politique du fait même de son organisation quotidienne, dans les rapports que l'on entretenait ensemble en évitant de rejeter ce qui nous était différent, en faisant taire les préjugés faciles et idiots, en créant un espace libre aux repaires volontairement flous face aux aléas des circonstances », ont écrit les tenanciers qui ont décidé de transmettre le café à d’autres, pour « le préserver » et lui offrir une nouvelle vie.