Les Brèves

  • Demandez le programme (non-exhaustif) !

    Tours

    Vendredi, de 14 h à 23 h 30, des activités autour du handicap sont organisées au gymnase François Clouet. Une soirée dansante suivra. Samedi, l’école BIO3 Institute, à Tours, ouvre ses portes pour expliquer la bioproduction et ce en quoi elle est importante pour le Téléthon.

    Fondettes

    Samedi, de 10 h à 16 h, vous pouvez participer à un défi en fauteuil roulant. L’objectif ? Manipuler un fauteuil sur un parcours chronométré afin de vous faire une idée des problématiques rencontrées par les personnes à mobilité réduite. Rendez-vous sous la halle de la Morandière.

    Chambray-lès-Tours

    Vendredi soir, un dîner caritatif est organisé au profit du Téléthon. Pour mettre le sport à l’honneur, un tournoi de badminton « familial et amical » se déroulera le 14 décembre prochain au gymnase Danguillaume (au profit du Téléthon également).

    La Riche

    À la médiathèque de La Riche, l’association Repair Café s’engage pour le Téléthon ce samedi après-midi. Un projet particulier y sera mis en place.

    Amboise

    Vendredi, de 20 h à 23 h, au gymnase Guynemer, une découverte ludique de l’escalade et une reconstitution du logo Téléthon en LEGO vont attirer du monde. Vendredi et samedi, les sapeurs-pompiers d’Indre-et-Loire se rendent à Amboise pour une sensibilisation aux premiers secours.

    Plus d’infos sur le site de l’AFM Téléthon, rubrique « Nos manifestations ».

  • 375

    C’est le nombre de communes mobilisées en Centre-Val de Loire pour le Téléthon 2018.

« Les actions du Téléthon se sont élargies »

TÉLÉTHON

Vendredi 7 et samedi 8 décembre, le Téléthon revient ! En Indre-et-Loire, une bonne centaine d’activités et d’animations sont organisées. Mais aucune sur la place Jean Jaurès, à Tours, par mesure de sécurité. Romain Guérineau, le parrain départemental de cette édition, fait le point. Claire Seznec

Il y a quelques mois, on vous a demandé d’être le parrain du Téléthon en Indre-et-Loire. Comment avez-vous réagi ?

Très honnêtement, au début, je n’ai pas vraiment compris la demande. Mes prédécesseurs départementaux sont des personnalités éclairées au plus haut niveau sportif. Pour ma part, même si j'aimerais y accéder, ce n’est pas le cas. C’est mon projet sportif en tant qu’athlète handisport (il veut aller jusqu’aux Jeux Olympiques, ndlr) qui a été déclencheur. Et j’en suis honoré !

On dit que vos valeurs se rapprochent de celles du Téléthon. Quelles sont-elles ?

L’empathie a toujours fait partie de moi. Ce n’est sans doute pas pour rien que je suis pompier. J’aime beaucoup apporter de l’aide aux autres. Depuis 2012, l’année de mon accident de ski, je ne peux plus le faire physiquement car je suis en fauteuil roulant. Mais si à travers la parole, les mots, j’amène les autres à aller mieux, je suis heureux.

Est-ce la première fois que vous vous engagez pour le Téléthon ?

Non, j’y ai toujours participé, avant et après mon accident. L’année dernière par exemple, j’ai fait le tour du lac de Tours en fauteuil. Certes je ne suis pas atteint de myopathie, la maladie génétique à l’origine de l’association, mais aujourd’hui les actions du Téléthon se sont élargies. D’ailleurs, beaucoup de personnes handicapées se retrouvent dans cette opération. Ce n’est pas un hasard.

Un rassemblement des gilets jaunes est prévu samedi, jour du Téléthon, et les animations sont donc annulées sur la place Jean Jaurès...

Oui, et ça m’énerve énormément ! Je suis excédé par le fait que le Téléthon puisse être impacté par des manifestations. Environ 40 % des dons sont réalisés lors des activités et des animations. Les Français préfèrent donner autrement que par téléphone, c’est un fait. Donc c’est vraiment dommage que les événements de Tours Centre soient annulés. Vraiment dommage.

Les Brèves

  • A savoir

    Centre-Val de Loire

    Cap sur la thérapie génique

    À travers le monde, une révolution médicale est en cours, appuyée sur les thérapies issues de la connaissance des gènes, des thérapies géniques et cellulaires soutenues par l’AFM-Téléthon depuis une trentaine d’années. En 2017, l’association a notamment soutenu des programmes de recherche au sein du Centre de Biophysique Moléculaire d’Orléans, qui travaille sur une nouvelle technique de thérapie génique.

    Centre-Val de Loire

    Des millions en 2017

    L’année dernière, l’opération du Téléthon a permis de récolter plus de 3 millions d’euros pour l’association. Grâce aux activités, aux animations et aux appels au 36 37, cette somme peut être dépassée cette année. Les dons sont possibles toute l’année, par téléphone ou sur telethon.fr

    Tours

    Sur les bancs de l’école

    Cette année, la 6e édition de l’opération pédagogique « 1 000 chercheurs dans les écoles » est passée par le collège Rabelais à Tours. L’idée ? Parler de science et d’avenir dans les métiers scientifiques aux jeunes. Les chercheurs les ont initiés aux enjeux de la recherche, pour aujourd’hui comme pour demain.

    Le chiffre

    7

    Il s’agit du nombre de professionnels qui accompagnent les familles atteintes de maladies neuromusculaires dans la région Centre-Val de Loire. Ils sont issus d’un des dix-huit services régionaux français financés grâce aux dons du Téléthon.