TOPS & FLOPS

Les Brèves

  • TOPS

    Solidaires dans l’urgence

    Histoire de pallier le manque ponctuel de médecins urgentistes, l’Agence régionale de santé et la fédération hospitalière a lancé Whoog, une appli qui facilite les gardes, au volontariat. À Tours, sur 45 urgentistes, 12 se sont inscrits. Ils peuvent faire jusqu’à 100 km pour contrer la pénurie de praticiens en hôpital.

    Suivez l’étoile du berger

    Non, les automobilistes circulant sur l’avenue George-Sand à La Ville-aux-Dames n’ont pas halluciné : le 31 décembre, six chameaux s’y sont bel et bien baladés. Heureusement, le cirque installé sur la commune a pu les récupérer grâce à l’aide des gendarmes. Par contre, l’histoire ne dit pas si les Rois mages étaient dans les parages.

    Dynamisme commercial

    La fédération du commerce spécialisé vient de classer le centre-ville de Tours... en tête du palmarès des centres-villes les plus dynamiques de France (dans la catégorie grande agglomération, et hors région parisienne). Il compte plus de 900 commerces et rayonne auprès de 600 000 habitants.

  • FLOPS

    L’esprit de Noël

    La majorité des commerçants et des exposants est unanime : le marché de Noël de Tours n’est pas satisfaisant, financièrement, cette année. Entre les samedis de manifestations et l’attentat de Strasbourg, l’ambiance des fêtes de fin d’année a peiné à se mettre en place, si bien que les chiffres d’affaires chutent parfois de 50 %.

    Retour aux vestiaires

    Les footballeurs tourangeaux se sont fait sortir de la Coupe de France par les Vendéens des Herbiers. Le challenger s'est imposé, ce qui fait la beauté de cette compétition mais le malheur du TFC. Place au championnat et à d'autres difficultés... à gérer.

    Mon cher Watson...

    L’année dernière, cinq médecins généralistes de Tours sont partis à la retraite et n’ont pas été remplacés. Il devrait en être de même pour l’année 2019. Cette pénurie de médecins allonge également le délai moyen d’obtention d’un rendez-vous. Il faut compter environ une semaine pour un rendez-vous avec un généraliste. En France, la moyenne oscille entre trois et six jours.