Les Brèves

    SORIGNY VA ACCUEILLIR DES JEUNES MIGRANTS

    Indre-et-Loire

    L’année dernière, 1 876 jeunes déclarés mineurs se sont présentés dans les services du conseil départemental d’Indre-et-Loire, lequel doit prendre en charge les mineurs non accompagnés. En 2017, on en comptait « seulement » 553. De plus en plus de jeunes arrivent dans notre département et les lieux d’hébergement se remplissent à une vitesse phénoménale. A plusieurs reprises, le Département a été montré du doigt dans sa gestion de cette « crise ». En septembre dernier, 50 nouvelles places ont été ouvertes à Saint-Avertin ; en novembre, plus d’une vingtaine à Chambray.

    Une soixantaine de places

    Au début de l’année 2019, Alain Esnault, le maire de Sorigny, a annoncé que l’ancienne Maison familiale rurale (MFR) de la commune allait devenir un centre d’hébergement pour jeunes migrants. Ce dernier doit ouvrir dans le courant du mois de février et pourrait accueillir jusqu’au 60 mineurs non accompagnés. Leur séjour ne devra pas durer plus de quatre semaines, le temps pour les jeunes d’attendre leur rendez-vous d’évaluation par le Conseil départemental. Cette solution devrait être pérenne, du moins pour dix ans, la durée du bail qui doit être signé sous peu. 

    Les Brèves