EN DIRECT

Les Brèves

  • Remplacer 1 radar sur 3 

    Indre-et-Loire

    Au bord des rues du département, 30 radars fixes sont installés. Parmi eux, 18 ont été dégradés de manière répété. Et 12 sont à remplacer complètement, ayant été incendiés ou détruits par d’autres moyens. Ils devraient être remis en service rapidement. En 2018, le nombre de flashs a diminué mais pas uniquement du fait des radars mis hors service : au mois de juillet, 17 radars fixes sur des routes récemment passées à 80 km/h n’ont pas relevé d’infraction. 

  • Six interpellations pour enlèvement

    Indre-et-Loire

    Selon les chaînes de télévision BFMTV et CNEWS, en début de semaine dernière, trois hommes et trois femmes ont été interpellés et placés en garde-à-vue en Indre-et-Loire. Les autorités les suspectent d’avoir enlevé puis battu un homme dans la nuit du 22 au 23 décembre dernier, à Noyant-de-Touraine, à cause d’un braquage et d’un vol de stupéfiants. Depuis, deux femmes suspectées ont été libérées ; elles devraient tout de même être convoquées devant le tribunal au mois d’octobre. Les quatre autres ont été présentés devant le tribunal vendredi dernier et ont été placés en détention. Leur jugement est programmé pour le 18 mars prochain.

  • L'équipe de france très attendue

    Football féminin

    Le football féminin a de belles années devant lui : le stade de la Vallée du Cher, à Tours, va accueillir, lundi 4 mars, un match de préparation à la prochaine Coupe du Monde (du 7 juin au 7 juillet 2019). L’équipe de France féminine de football va en effet jouer contre celle d’Uruguay. La billetterie a ouvert mardi 12 février, à 11 h. Les prix des places ? Entre 5 et 20 euros. On est tout de même bien loin des prix du football masculin…

  • La recherche a un prix

    Tours

    Vendredi dernier, la Ligue contre le cancer d’Indre-et-Loire a remis une enveloppe de 284 000 euros aux chercheurs représentants des laboratoires de l’Inra, de l’Université de Tours, de l’Inserm et du CNRS présents dans la région du Grand Ouest.

  • Des heures de bouchon... par enlisement

    Saint-Pierre-des-Corps

    Lundi dernier, en fin de journée, un énorme bouchon s’est formé sur l’avenue Georges-Pompidou, à Tours.

    Un poids lourd arrivant de Saint-Avertin par l’A10 a voulu prendre la sortie n°21 (Tours-Centre) et, mal engagé, a tourné vers Saint-Pierre-des-Corps. Il s’est enlisé et a bloqué la chaussée. Il a fallu plusieurs heures pour régler le problème et réguler la circulation. 

  • le boom des services à la personne

    Centre-Val de Loire

    Aujourd’hui, le secteur des services à la personne recrute à tour de bras.

    En région Centre-Val de Loire, 14 700 équivalents temps plein existent et 160 000 ménages bénéficient de ces services, majoritairement des personnes âgées (60 %) mais aussi des familles avec enfants (20 %). D’après une étude de l’Insee, d’ici 2030, environ 8 000 postes à temps plein supplémentaires devraient être nécessaires.

    L’institut estime effectivement que 200 000 ménages ligériens auront besoin de ces services. Le secteur pourrait donc avoir besoin de personnes formées d’ici quelques années.

  • Les maires veulent plus de moyens

    Indre-et-Loire

    En juin dernier, la Maison des Maires d’Indre-et-Loire a demandé la mise en place de quatre bornes supplémentaires sur le territoire départemental, bornes servant à réaliser l’instruction des demandes de cartes nationales d’identité et de passeports. Aujourd’hui encore, elle persiste et signe : il faut que « l’État affecte un nombre de dispositifs de recueil plus important et donne les moyens aux communes concernées de procéder à l’instruction des demandes dans des conditions satisfaisantes ». Un bilan devrait être réalisé rapidement avec la préfecture d’Indre-et-Loire. 

  • Lavez-vous les mains !

    Indre-et-Loire

    L’épidémie de grippe, particulièrement virulente cette année, prend ses aises dans notre département. Heureusement, elle devrait être endiguée par les vacances scolaires, un temps qui réduit le risque de transmission du virus aux enfants. La semaine dernière, seules 10 % des consultations étaient liées à la grippe chez SOS Médecins mais le taux devrait bondir d’ici la semaine prochaine. Les syndromes grippaux sont d’ores et déjà là. Dans la région Centre-Val de Loire, 36 cas graves de grippe ont été relevés en ce début d’année. Et 41 % des personnes hospitalisées pour la grippe... sont vaccinées contre.