Les Brèves

    DES « CORDÉES » POUR LA FORMATION

    Centre-Val de Loire

    Dans le cadre de la mise en application du Pacte régional d’investissement dans les compétences 2019-2022, le Conseil régional Centre-Val de Loire, organise, jusqu’en mars et pour la troisième fois, une série de rencontres baptisées « Les Cordées du territoire ». Objectif : « répondre aux besoins des entreprises en matière de formation et de compétences » et « favoriser l’emploi durable » pour les chômeurs et les jeunes peu qualifiés. Florian Mons

    Au plan national, le Pacte d’investissement dans les compétences (Pic) prévoit une participation de l’État de 15 milliards d’euros sur cinq ans, qui devra permettre la formation d’un million de jeunes et d’un million de demandeurs d’emploi, en transformant l’offre de formation. Cet objectif se décline en régions, en collaboration avec différents acteurs (Comité de développement de l’emploi, Service régional de l’orientation, Commissions formations, etc) et avec différentes initiatives, telles que la Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences en cours d’expérimentation et les Cordées du territoire.

    La Région Centre-Val de Loire se voit ainsi dotée de 250 millions d’euros, dont 40 millions seront utilisés en 2019, et attribuer un objectif de 72 000 personnes formées à l’horizon 2022. La collectivité engagera de son côté près de 300 millions d’euros sur ces trois ans. L’année dernière, un « amorçage » de ce plan s’était soldé, selon la Région, par l’entrée en formation de 23 600 personnes. Les deux années précédentes, 19 500 entrées en formation avaient été comptabilisées. De nouveaux modules ont ainsi été développés dans le cadre d’ « actions Défi » : conducteur de ligne de presse, conducteur de machine à verrerie ou encore technicien de maintenance ferroviaire.

    Du « sur-mesure »

    Pour évaluer les besoins des entreprises des différents bassins de vie, une série de vingt-trois rencontres est en cours dans la région. La première a eu lieu à Chartres le 30 janvier, suivie par d’autres rencontres à Orléans, Tours, Châteauroux… En mars, elles auront lieu à Dreux, Amboise ou encore Montargis et Chinon. « Il s’agit d’une co-construction entre la région, les entreprises, les missions locales et Pôle emploi » résume Isabelle Gaudron, vice-présidente du conseil régional, déléguée à la formation professionnelle, à l’insertion et à l’orientation, présente aux Cordées de Tours le 4 février. Présents également ce jour-là, le groupe Lidl, le Centre Leclerc, le groupe IMT (Pharmacie et cosmétiques) ou encore des entreprises d’aide à la personne. « Il nous faut donner à voir aux entreprises les opérations qui marchent, comme ces formations dans l’industrie ferroviaire ou celles organisées avec le nouveau centre Leclerc de Joué, estime l’élue. Les entreprises sont partie prenante de ces actions et mettent leur installation à disposition des formations. C’est du sur-mesure ». Pour elle, avec cette troisième édition, « on voit la pertinence de ce dialogue ». Désormais, l’objectif se concentre sur l’organisation de trois « actions Défi » pour chaque bassin de vie du territoire régional. 

    Les Brèves