Les Brèves

    « 183 CAHIERS DE DOLÉANCES » REMIS EN INDRE-ET-LOIRE

    Grand Débat

    Après plusieurs semaines de Grand débat, les propositions des citoyens sont closes. Les 15 et 16 mars derniers, 72 personnes tirées au sort (43 femmes et 29 hommes) venant de toute la région Centre-Val de Loire étaient rassemblées au centre de conférences d’Orléans pour participer à une conférence citoyenne régionale. La Mission du Grand Débat National a affiché une volonté de représentativité de la population en voulant réunir des personnes venues de tous les départements, de zones rurales comme urbaines mais aussi de tous âges, de tous genres et de tous milieux socioprofessionnels. Mais il y avait comme un air de loupé en observant la salle. En effet, les têtes grises et blanches étaient largement majoritaires. Si l’on en croit le rapide sondage des animateurs, par contre, plus de la moitié de la salle habite à plus d’une heure d’Orléans et presque la moitié des participants ont déjà manifesté « de la sympathie pour le mouvement des gilets jaunes ». De quoi donner lieu à une synthèse régionale puis nationale qui permettra « de mettre en lumière les points communs mais aussi les particularités locales » selon Nadia Boeglin, responsable de programme à la Mission Grand Débat.

    « 110 débats » en Indre-et-Loire

    Les derniers débats d’initiative locale se sont achevés également. De quoi observer une forte mobilisation en Centre-Val de Loire, et notamment dans le Loiret, notre département voisin. Ce dernier se place parmi les quinze premiers départements de France. Un bilan positif pour Taline Aprikian, directrice de cabinet du Préfet du Loiret et référente du Grand Débat dans le département. Il faut dire qu’ « il y a eu 156 réunions d’initiatives locales » dans ce département et 251 cahiers de doléances ont été envoyés à la Bibliothèque de France. L’Indre-et-Loire traîne à l’arrière, avec seulement « 110 débats » mais aussi d’autres « réunions », et « 183 cahiers de doléances » remis. Pendant le grand débat, plusieurs ministres se sont rendus dans notre département, dont Frédérique Vidal, pour l’enseignement supérieur, Nicole Belloubet, pour la justice, et Jean-Michel Blanquer, pour l’éducation. Suite à l’envoi des cahiers de doléances, ces derniers sont revenus en Touraine... Comme ceux de toutes les villes de France. C’est en effet à Chambray-lès-Tours que les pages ont été numérisées afin d’être archivées à la Bibliothèque nationale de France. 

    Les Brèves