CAP SUR LE VOLONTARIAT TERRITORIAL D’ENTREPRISE

Les Brèves

  • Indre-et-Loire

    Mardi, à Tours, un nouveau dispositif a été lancé par Gabriel Attal, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse : le Volontariat territorial d’entreprise (VTE). Il concerne les jeunes issus des grandes écoles de commerce ou d’ingénierie. Les heureux élus pourront avoir un contrat d’au moins un an dans une TPE ou une PME dans un « territoire d’industrie » de préférence rurale. La rémunération, elle, sera fixée par l’employeur et il pourrait y avoir des facilités pour le logement et la mobilité.

    Recruter, innover

    Le Volontariat territorial d’entreprise va être testé dans douze territoires pilotes, dont l’Indre-et-Loire. Ce projet s’ancre également dans l’initiative « Territoires d’industrie », une stratégie gouvernementale de reconquête industrielle et de développement des territoires : 136 territoires sont concernés dont le Grand Est Touraine. Chaque projet devrait être géré par la Région Centre-Val de Loire. La volonté ? Recruter, innover, attirer de nouveaux projets, et simplifier les démarches. En France, 1,36 milliard d’euros doivent être fléchés vers ces projets de territoires industriels.