EN DIRECT

Les Brèves

  • Les CRS sont de retour

    Joué-lès-Tours

    En décembre dernier, la préfecture d’Indre-et-Loire avait obtenu le renfort de CRS dans le quartier de La Rabière, à Joué-lès-Tours, suite aux différents incendies. Mais la tension a augmenté ces dernière semaine dans la commune, notamment suite à la flambée du local jeunes, Le Chalet. De nouvelles patrouilles sont arrives mercredi dernier, le temps d’une semaine, en appui à “l’action des patrouilles”, lesquelles ont déjà été intensifiées. 

  • Maïs aloïan reste à tours

    Expulsion

    Mercredi dernier, l’Etat a validé la demande de régularisation de Maïs Aloïan, jeune russe père de famille menacé d’expulsion. Il était détenu depuis le 9 avril mais a rejoint à la Touraine, où il est installé avec sa femme et ses deux enfants depuis 2013. Il doit maintenant obtenir un titre de séjour d’un an, une décision confirmée par la préfecture d’Indre-et-Loire. En début de semaine dernière, une centaine de personnes s’était rassemblée à Tours pour demander sa libération.

  • Le Teknival est interdit chez nous

    Indre-et-Loire

    En 2017, le Teknival s’est installé en Indre-et-Loire. Il s’était soldé par six décès. Depuis l’année dernière, la préfecture d’Indre-et-Loire, en coordination avec les mesures arrêtées par le préfet de région Centre-Val de Loire, a pris deux arrêtés pour s’opposer à l’installation illégale de l’événement. Ils courent du 23 avril au 7 mai et s’étendent dans toute la région : il est interdit de circuler avec des poids-lourds de plus de 3,5 tonnes avec du matériel susceptible d’être utilisé pour une manifestation sonore non autorisée ; et il est interdit d’organiser des rassemblements festifs à caractère musical (rave-party) autres aux ceux déclarés ou autorisés.

  • Le handicap en projets

    Centre-Val de Loire

    Le groupe de protection sociale Klesia lance un grand appel à projet pour mettre en lumière les initiatives innovantes en matière d’ « accompagnement handicap ». Les associations, les fondations, les fonds de dotation, les structures de l’économie sociale et solidaire.... Tous peuvent candidater s’ils ont des projets en termes d’accueil, d’hébergement, de soin ou encore de scolarité pour les personnes en situation de handicap. Ils ont jusqu’au 18 juin. Quatre prix seront décernés à la fin de l’année. 

  • C’est le chantier à Grammont

    Tours

    Jusqu’à la fin de l’année, l’avenue Grammont va être en chantier afin d’être rénovée. Il s’agit d’une grande opération. Concrètement, la circulation devrait, à terme, être plus organisée ; le stationnement devrait être plus facile. Des pistes cyclables doivent également être aménagées, séparées des voies automobiles. Le coût de ce réaménagement total ? 1,7 million d’euros. 

  • Orléans subventionne nos diplômés

    Médecine

    C’est une première : la Ville d’Orléans a accordé, début avril, une subvention de 1 000 euros à l’association des diplômés de la faculté de médecine de... Tours. Cette manœuvre pourrait avoir pour objectif d’attirer de jeunes médecins en terre orléanaise, où, déjà, des internes sont formés à l’hôpital de La Source. « Cela fait partie du plan de communication que la métropole (d’Orléans, ndlr) met en place », précise l’adjoint à la santé d’Orléans.

  • Quand la musique est bonne

    Événement

    Comme chaque année, la Fête de la Musique se déroule le 21 juin. Mais le must, cette année, c’est surtout qu’il s’agit d’un vendredi. Dans les rues de Tours, s’il fait beau, on attend donc des stands de restauration, des passants par centaines et des groupes de musique, évidemment. La Ville de Tours recense actuellement les initiatives pour cette fameuse soirée. Pour inscrire son événement et faire partie du programme édité d’ici le mois de juin, il faut se rendre sur le site www.tours.fr. À vos instruments !