Les Brèves

    ET SI ON DÉCOUVRAIT LES FERMES TOURANGELLES ?

    Agriculture

    Cette année, l’opération nationale « De ferme en ferme » fête ses 20 ans. En Centre-Val de Loire, sept circuits sont organisés, dont deux en Touraine. L’événement se déroule samedi 27 et dimanche 28 avril dans dix-huit fermes tourangelles. Caire Seznec

    Lancée en 1993 par des agriculteurs de la Drôme, « De ferme en ferme » permet aux fermiers de faire découvrir leur métier et leurs produits au grand public. La première opération nationale s’est déroulée dans les années 2000, reprise par le réseau CIVAM (Centres d’initiatives pour valoriser l’agriculture et milieu rural). L’année dernière, 688 fermes ont participé dans vingt-cinq départements. Elles ont accueilli par moins de 347 000 visiteurs en un week-end. De plus en plus, l’événement promeut l’agriculture durable afin de maintenir des campagnes vivantes et d’être transparent quant aux produits.

    Deux circuits en Touraine

    La Région Centre-Val de Loire est une terre agricole. Cette année, 49 fermes (dont 31 sont certifiées en agriculture biologique et 44 pratiquent la vente directe de leurs produits) ouvrent, réparties en sept circuits. Deux se trouvent en Indre-et-Loire : le circuit du Sud Touraine avec dix fermes à visiter, et le circuit de la Gâtine Tourangelle avec huit fermes, cette fois.

    Plusieurs activités et ateliers vont rythmer ce week-end à la ferme. En Touraine, les visiteurs vont pouvoir découvrir un fabricant de pâtes torsades dans son atelier le Grain Libre (Saint-Jean), mais aussi s’initier à la meunerie à la Ferme de Vaumorin (Chançay) et encore passer du temps avec les chiens de troupeau chez les Biquettes des Bruyères (Bournan). Un petit apéritif-concert va également se dérouler le samedi au soir, à la safrannière du Petit Mée. Pensez à réserver ! 

    Les 27 et 28 avril. Retrouvez toute la programmation de « De ferme en ferme » sur www.defermeenferme.com

    Les Brèves

    • Pourquoi consommer de saison ?

      Les fruits et légumes de saison ont l’avantage d’avoir plus de goût que les autres. En effet, ils ont eu le temps de mûrir et de développer toutes leurs saveurs. Le gros plus ? Ceux issus de l’agriculture biologique, sans ajout de pesticide. Ces produits répondent à nos besoins nutritionnels et ces derniers évoluent au fil des saisons : en hiver, les fruits et les légumes sont plus riches en vitamines et en minéraux alors qu’en été, ils sont gorgés d’été. Comme quoi, la nature est bien faite !