Les Brèves

    "RÉMI" REMPLACE LES TER ET INTERCITÉS

    Mobilité en région

    Depuis le 6 mai, de nouveaux tarifs ont été mis en place pour les utilisateurs, qu’ils soient quotidiens ou occasionnels. L’objectif ? Permettre des déplacements en train au plus grand nombre, être en phase avec la transition énergétique et encore limiter l’utilisation de la voiture. La Région Centre-Val de Loire a donc pris les devants en ouvrant le réseau Rémi (RÉseau de Mobilité Interurbaine). Jusqu’à présent, 2 000 cars et un peu plus de 400 trains circulaient sous ce nom dans la région. Désormais, les trains Rémi Express remplacent les trains Intercités (le Paris-Orléans-Tours ; le Paris-Bourges-Montluçon ; et le Paris-Montargis-Nevers). Cette nouveauté permet la création d'une nouvelle gamme de Pass. Que ce soit pour les jeunes, les étudiants, les plus de 26 ans et encore les salariés d’une autre ville, des réductions sont appliquées. Pour exemple, elles sont de 50 % en semaine et 66 % le week-end pour le Pass Rémi Liberté Plus. « Les jeunes qui ont besoin du train pour aller faire de la formation professionnelle ne sont pas oubliés, précise François Bonneau, le président de la Région Centre-Val de Loire. On fait un rabais de 75 % pour aller en Île-de-France. Ce qui va ramener nos concitoyens vers un service financièrement accessible et leur redonner du pouvoir d’achat. »

    D’ici 2023, 32 nouvelles rames TER, neuves, devraient également être achetées par la Région. Elles devraient desservir les lignes reliant Paris – Blois, Tours, Orléans, Nevers et Montluçon.

    Les Brèves