Les Brèves

  • Côté conso

    Le bar à chats de Tours doit être un « véritable salon de thé », ouvert en journée, jamais après 22h. On y trouvera du sucré ainsi que des boissons comme du thé, du café, des jus de fruits « au maximum locaux ».

LÀ OÙ LES CHATS SERONT ROIS

Amoureuse des félins depuis longtemps, Ludivine s’est décidée : elle veut créer un bar à chats dans le centre-ville de Tours. Pour cela, elle a lancé un financement participatif sur KissKissBankBank. Claire Seznec

Originaire du Japon, le concept de bar à chats s’est popularisé en Europe. En France, on en compte déjà une cinquantaine… Et encore aucun à Tours. Après de longs mois de réflexion, Ludivine a décidé d’en proposer un. Son idée ?

Ouvrir un salon de thé partagé avec des chats abandonnés afin de les faire adopter. Les petits félins y seraient logés et nourris par la jeune femme sous le statut d’une famille d’accueil. « J’ai toujours vécu avec des chats et j’ai développé un fort intérêt pour eux, raconte-t-elle. Je suis vraiment révoltée par les abandons d’animaux ! Les refuges sont débordés. » D’ailleurs, l’entrepreneuse lance un appel aux associations et refuges félins pour accueillir des petites boules de poil dans le salon de thé.


tout sera aménagé pour les chats et il y aura des règles strictes pour les clients 


Attention chat, ne pas réveiller

Il y a un an, déjà, elle a commencé à travailler sur son projet. Si elle l’a arrêté quelques mois pour des causes personnelles, elle a tout repris à zéro au mois de mars. Enfin, presque, puisqu’elle a conservé les éléments et les envies des potentiels clients.Pour l’heure, Ludivine cherche un local, si possible en centre-ville de Tours. Peut-être même a-t-elle des pistes. Une fois trouvé, des travaux vont devoir être réalisés. « Tout sera aménagé pour les chats, avec des parcours muraux en bois sur les murs et des meubles, des recoins dans lesquels les chats aiment se cacher, décrit-elle. Ils auront aussi une pièce à eux, s’ils ne sont pas d’humeur sociable. » À l’entrée, un SAS va être construit : les clients vont devoir s’y laver les mains ainsi que leurs chaussures afin d’éviter les possibles contaminations et infections. Pour les humains, les règles seront strictes, pour la sécurité des félins : interdiction de réveiller un chat ou de le forcer à faire quelque chose, interdiction de le nourrir. Les enfants seront autorisés sous condition. « Je veillerai à ce qu’ils n’embêtent pas les chats pour qu’il n’y ait pas d’incident », précise Ludivine. 

Plus d’infos sur Facebook : Le Bar à Chats – Tours

Les Brèves

  • À SAVOIR

    Écolo

    Pour une peau toute bio

    La start-up tourangelle Biolao Cosmetics lance une poudre lavante 100% naturelle, biodégradable et sans conservateurs. Elle est adaptée aux peaux sensibles et à celle des nourrissons. La fondatrice, Joséphine Moisson, est partie de trois constats : les produits assèchent les peaux, l’eau des nappes phréatiques est dans un « état calamiteux » et « près de 40% des produits de beauté contiendraient au minimum un perturbateur endocrinien ». Son idée est donc d’inventer un produit simple d’utilisation, mais surtout non toxique pour l’homme et pour l’environnement. La start-up vient de lancer un financement participatif pour permettre la fabrication française, voire tourangelle, du produit, ainsi que pour acheter les matières premières et pour créer des sachets 100% biodégradables en bambou. Une première production est donc en cours et la campagne de pré-vente est également en cours sur la plateforme Ulule. Les premières poudres nettoyantes douces devraient être disponibles au mois de décembre.

    Pour participer et en savoir plus, rendez-vous sur ulule.com/biolao

    Restau

    Cuisiner ensemble pour manger mieux

    Dans la rue Gambetta, à Tours, La Cancanette est un restau-salon de thé créé par deux femmes, Candice et Anne. Elles ont quitté leur poste respectif pour se lancer. Le concept ? Tout le monde peut aller en cuisine et utiliser le plan de travail au milieu de la place. Six places sont disponibles pour créer des recettes

    à réaliser en une heure, cuisson comprise. Il s’agit de réserver à l’avance et les deux gérantes font les courses. Le matériel est mis à disposition entre midi et deux et les clients peuvent emporter leur plat… sans avoir à faire la vaisselle. Chaque jour, des recettes sont déjà proposées. Mais les clients peuvent y mettre les leur.