Les Brèves

    SANS LE COURT-CIRCUIT, ON RESTE ÉCOLO

    QUARTIER DE LA VICTOIRE

    Début juin 2019, le Court-Circuit a créé la surprise en annonçant sa fermeture. Mais l’arrêt de ce bar-restaurant mettant l’accent sur le bio et le circuit court ne signifie pas pour autant la fin de la dynamique bio et développement durable dans le quartier de la Victoire, comme le démontrera la 3e édition de l’événement Complètement Locaux, samedi 15 juin. Émilie Mendonça

    Lors de la vente aux enchères du mobilier du Court-Circuit, mardi 28 mai, le public se pressait dans ce bar-restaurant installé depuis bientôt trois ans sur la place de la Victoire. On venait pour les bonnes affaires, et surtout pour boire un dernier verre dans ce lieu pas comme les autres, qui s’est fait sa place dans la vie locale.

    Produits bio et locaux, petits plats végétariens, meubles faits maison, ateliers et conférences variés : passée la surprise des débuts, le Court-Circuit créé par Jean-François Grant s’est en effet vite imposé comme un lieu convivial du quartier de la Victoire. Mais cette année, les associés de la société coopérative gérant ce bar « branché sur la vie locale » ont décidé de clore l’aventure. Le départ de deux d’entre eux, l’équilibre économique fragile de la structure et le rythme intense qu’elle supposait ont en effet orienté les quatre associés restants vers l’arrêt, faute de trouver des repreneurs solides. Mais à quelques jours de la 3e édition de Complètement Locaux, l’événement festif créé en 2017 lors du 1er anniversaire du Court-Circuit, force est de constater que si le bar s’en va, la dynamique qu’il aura initiée reste bel et bien vivace !

    Une dynamique de quartier

    De l’autre côté de la place, Anne-Gwénolée nous reçoit dans son épicerie bio et en vrac « Sur la branche » : « je suis installée depuis un an et demi, et j’ai choisi le quartier car il y avait déjà le Court-Circuit, et je sentais qu’il y avait une fibre engagée chez les habitants, intéressés par le local et le bio ». Les riverains se sont en effet emparés de cette thématique écologique, en créant il y a deux ans l’association Victoire en Transition. Inspirés par les conférences tenues au Court-Circuit, les adhérents ont inauguré en 2018 un jardin partagé où l’on prend l’apéritif entre voisins, avec un composteur collectif presque victime de son succès. Prochain objectif : la création d’un verger en cœur de ville.

    Au-delà du Court-Circuit, l’esprit bio, local et convivial perdure donc, chez les habitants comme chez les commerçants, où le développement durable en vitrine depuis parfois bien longtemps : les cavistes experts en vins bios et naturels de la Cav’par 3 sont là depuis une dizaine d’années, suivis par le salon de coiffure naturel De la tête aux pieds. Plus récemment, le quartier a aussi accueilli l’atelier de réparation la Bicyclerie, et l’Atelier de la Cordonnière avec son savoir-faire artisanal et une offre de cuirs vegan.

    Et ça n’est pas fini ! Laurent Robert, boulanger, ouvrira bientôt son « Fournil de Lo » au 40 rue Courteline. On y trouvera des pains traditionnels à base de farines bios et locales, qu’il vendait jusque-là à Marray. « Le quartier est charmant, central, et je crois véritablement en cette dynamique autour du développement durable et de la vie locale qu’on observe ici ». Le boulanger et ses deux acolytes ouvriront donc leurs portes samedi 15 juin, pour participer à la fête Complètement Locaux, qui réunit commerçants, associations et curieux ! 

    Les Brèves