Les Brèves

    TOURS SE BAT CONTRE LES INCIVILITÉS

    Propreté

    Quand il s’agit de préserver notre environnement, le moindre geste compte et la Ville de Tours en a conscience. La semaine de la propreté se déroule jusqu’au 23 juin à Tours. Pour l’occasion, une campagne publicitaire a récemment été lancée par la Ville de Tours. Un slogan fort : « Ne jouons pas sur les mots. Pour notre ville, nos incivilités sont des maux ! », accompagné de plusieurs jeux de mots accrocheurs sont au centre des affiches, afin d’interpeler les citoyens sur les incivilités quotidiennes qui polluent la ville. Un seul chiffre présent suffit à marquer les esprits : 68 €, le prix de l’amende qu’encourent les Tourangeaux en cas d’incivilité en matière de propreté. Ces incivilités nuisent à la qualité de vie de chacun et représentent un coût non négligeable pour la collectivité. Cette dernière débourse chaque année 4 000 € par km pour le ramassage des mégots et autres déchets, et 685 000 € pour le décapage, notamment des chewing-gums, puis le lavage des voies publiques.

    En revanche le coût de la propreté urbaine est estimé à 45,13 € par habitant et par an. Un chiffre moindre et des gestes simples qui finalement, permettraient à la collectivité de réaliser d’énormes économies et de favoriser le vivre ensemble dans un environnement plus sain.

    Cette semaine de la propreté se caractérisera notamment par la distribution de feuillets à chewing-gums par le Conseil Municipal des Jeunes ainsi que celle de livrets pédagogiques dans les écoles. Différentes actions de sensibilisation seront menées auprès du public et des séances de collecte de déchets prendront place tout au long de la semaine. 

    Les Brèves