EN DIRECT

Les Brèves

  • Contre la fermeture des trésoreries

    Indre-et-Loire

    En début de semaine, le président du Département d’Indre-et-Loire, le président de Tours Métropole Val de Loire et tous les présidents des communautés de communes ont signé une déclaration commune contre le projet de fermeture des trésoreries municipales. En Touraine, les treize trésoreries de proximité devraient fermer et être regroupées au sein de trois trésoreries : Tours, Chinon et Loches. « Cela constitue une verte perte de proximité et demandera, dans certains cas, à se déplacer à plus de 50 km », rappellent les signataires. L’information des usagers doit être transférée dans les Maison de services au public (MSAP), alias les Maisons France Services. « Ces mesures auront pour conséquence de priver les usagers d’un service de proximité et de surcharger les MSAP qui n’ont pas les compétences techniques et organisationnelles pour assurer de nouvelles missions, et dont le financement annoncé par l’État ne nous semble pas assuré dans la durée », continuent-ils, regrettant le manque de concertation préalable. Ils affirment que cette réforme va à l’encontre d’une revendication du Grand Débat et la rejettent fermement. Mais y aura-t-il un écho à l’Élysée... ?

  • C’est parti pour les grands départs

    Touraine

    Ça y est, l’heure des vacances d’été ont sonné pour la plupart des Tourangeaux et autres Français. Pour les premiers départs, Vinci Autoroutes a attendu environ « 320 000 véhicules dans les deux sens de circulation ». La période la plus chargée sera sans doute entre le vendredi 2 et le dimanche 4 août, lors de l’annuel chassé-croisé estival. Pour sécuriser au mieux les voies, des rondes supplémentaires d’hommes en jaune sont prévues. Au total, 96 agents vont être déployés, avec des astreintes mobilisées 24 h sur 24.

  • Des sièges en plus à prévoir

    Tours Métropole

    Les municipales de mars 2020 arrivent. Les électeurs vont choisir leur équipe municipale mais aussi leurs représentants au sein de Tours Métropole. Jusqu’à présent, 55 sièges étaient pourvus. L’an prochain, ils seront entre 82 et 87 conseillers à rejoindre l’assemblée. La salle va donc devoir être agrandie afin d’accueillir tout le monde. D’ici là, les séances du conseil métropolitain devront investir un autre lieu.