Les Brèves

  • De nouveaux trains en 2020

    La Région a annoncé que de nouvelles rames seraient mis en place sur les trois lignes que la collectivité a reprises (Paris-Nevers, Paris-Orléans-Tours et Paris-Bourges) à partir de 2020, et jusqu’en 2022. Trente nouveaux trains seront livrés, avec un « accueil optimal », a prévenu Philippe Fournié, vice-président en charge délégué aux Transports. Le fabricant est le Canadien Bombardier, et non Alstom.

REMI EN REMET UNE COUCHE

Transports en Centre-Val de Loire

Le 6 mai dernier, la Région Centre-Val de Loire avait lancé une nouvelle gamme tarifaire sur son réseau REMI. Deux mois plus tard, le bilan est très encourageant. La collectivité va lancer une nouvelle carte à destination des seniors. B.V

C’est le message qu’a martelé vendredi dernier François Bonneau à l’heure de faire le bilan de la nouvelle politique tarifaire de la Région Centre-Val de Loire sur son réseau REMI : les seniors ne sont pas oubliés. « Nous nous devions de mettre en place une pièce supplémentaire pour aider une population qui a besoin de mobilité. On ne peut pas demander au Gouvernement de faire revenir sur l’indexation des retraites sans faire un effort de notre côté. » Et ce d’autant plus que la nouvelle Carte Avantage Seniors de la SNCF pour les déplacements occasionnels, mise sur le marché depuis mai elle aussi, offre désormais, selon la Région, des réductions beaucoup moins importantes (30 % dorénavant sur tous les trains, contre des réductions de 25 à 50 % auparavant).

La pièce supplémentaire dont a parlé François Bonneau, c’est donc la Carte Liberté Rémi Seniors. « Avec ce titre, nous offrons des avantages meilleurs que celle de la SNCF » – sous-entendu dans les trains sur lesquels la Région a la main – assure François Bonneau. La nouvelle botte secrète de la Région coûtera 30 € pour les seniors qui n’ont pas la carte seniors de la SNCF, 10 € pour ceux qui l’ont déjà. Et elle octroiera des réductions avantageuses sur les voyages réalisés entre 8 h et 17 h.

D’autres réductions

La Région s’est aussi satisfaite de la nouvelle gamme tarifaire mis en place depuis le 6 mai à destination des jeunes et des moins jeunes (cartes REMI Liberté, Liberté + et Liberté Jeune). Depuis cette date, 27 000 cartes ont en effet été vendues, dont 16 000 aux moins de 26 ans. Ce bout de plastique permet à ces derniers de bénéficier de 50 % de réductions en semaine et de 66 % le week-end, ce qui ramène par exemple le Paris-Orléans à 7 €. Le but général de la manœuvre est évidemment de fidéliser les usagers, même lors de leurs utilisations occasionnelles. La Région jugeait en effet que, pour partie, les prix étaient « dissuasifs » et n’incitaient pas les utilisateurs à privilégier les transports en commun.

À la rentrée, on attend d’ailleurs d’autres évolutions du côté des abonnements de travail. Pas au niveau des prix, mais plutôt sur le plan de leur accessibilité, puisque ceux-ci seront désormais ouverts non seulement aux salariés, mais également aux micro-entrepreneurs ou aux professions libérales. Enfin, pour les jeunes, les abonnements étaient jusqu’à présent accessibles aux seuls étudiants. Ils seront désormais ouverts à tous, avec une aide qui ira jusqu’à 50 % du prix. « Avec tous ces outils, on fait de la Région Centre-Val de Loire une vraie Région solidaire, a en outre fait remarquer François Bonneau. Car je rappelle aussi que nous sommes la seule de France à assurer la gratuité des transports scolaires. »

Les Brèves