Les Brèves

    SUR LA ROUTE DES MOULINS

    Val de l’Indre

    Le Val de l’Indre possède l’un des plus beaux inventaires de moulins de France. Entre Montbazon et Veigné, ils complètent un patrimoine déjà riche.

    Située à quinze kilomètres de Tours, sur le versant sud de la vallée du Cher, Veigné n’a visiblement pas volé son titre honorifique de « village fleuri ». Ni trahi son slogan de ville verte. À l’entrée de Veigné, en arrivant de Tours, le monumental moulin recouvert de crépi rose divise les visiteurs. Cet édifice, de son vrai nom « moulin Fonteyne », est le dernier construit sur l’Indre et certainement le plus imposant. « Les machineries et engrenages conservés, ainsi que sa roue de 1927, font de l’endroit un véritable petit musée de la meunerie en Val de l’Indre », indique-t-on à la mairie, propriétaire depuis 1981, qui l’a transformé en un lieu culturel et associatif. Les vannages du moulin sont propices au canoë-kayak. Autre activité représentée : la randonnée. Veigné est en effet située sur le tracé d’une des quatre voies pédestres inscrites au Patrimoine mondial par l’Unesco, rejoignant Paris à Saint-Jacques-de-Compostelle en Espagne. En grimpant dans le bois de Varennes, des coquilles stylées montrent la voie. En direction de Montbazon, les hauteurs offrent un bon bol d’air, enrichi par le calme régnant autour du lac de Mardereau. À la forteresse du Faucon Noir de Montbazon, l’une des plus anciennes constructions médiévales de France, changement d’ambiance, changement d’époque. En son sommet, le donjon supporte, depuis plus de deux siècles, la statue d’une Vierge de 9 m de hauteur, tenant dans ses bras l’enfant Jésus (de 3 m). Le tout pèse 8 tonnes. 

    + d'infos

    Retrouvez la balade en intégralité dans le guide En Balade – Val de Loire, aux éditions Sutton, disponible à la Fnac et encore à La Boîte à Livres, à Tours. 135 pages, 12,90€.

    Les Brèves