Les Brèves

    Un questionnaire anonyme est en ligne

    Grenelle départemental des violences conjugales

     


    Entre les mois de janvier et de juillet de cette année, le nombre de victimes de violences intrafamiliales en zone gendarmerie a bondi, passant de 352 en 2018 à 393 sur la même période. En zone police, de janvier à juin, les violences physiques envers les femmes majeures représentent 8 % des atteintes physiques volontaires. Les interventions policières pour violences familiales ont également augmenté et représentent 10 % de l’activité des services. En Indre-et-Loire, depuis le début de l’année, on compte quatre féminicides sur la centaine recensée en France. « C’est beaucoup », admet-on à la préfecture.

    Recueillir l’avis des citoyens

    Cette année, le gouvernement a lancé le Grenelle des violences conjugales et violences faites aux femmes. En Touraine, un grenelle en découle. Il aura lieu le 19 septembre et va réunir différents acteurs du territoire. L’objectif ? Proposer des solutions pour la prise en charge et l’accompagnement des femmes victimes de violences, pour le suivi des enfants témoins et encore pour lutter contre le harcèlement dans l’espace public. Afin d’inciter le public à prendre part au grenelle, un questionnaire anonyme a été publié sur Internet avec une vingtaine de questions. Les citoyens peuvent également y faire des propositions pour lutter contre le harcèlement, notamment. 

    Plus d'infos : Le questionnaire est en ligne sur www.indre-et-loire.gouv.fr

    Les Brèves