Les Brèves

    Le Troglo fait son trou

    Supermarché coopératif

    Et si on faisait nos courses différemment ? C’est le pari de l’association tourangelle Les Amis du Troglo. Depuis le mois d’avril, elle œuvre à créer un supermarché coopératif d’ici deux ans. claire seznec


    Ces dernières années, de nombreux Tourangeaux prennent conscience de leur mode de consommation. Certains souhaitent en changer, se rapprochant des producteurs locaux ou des enseignes bio. Dans plusieurs villes françaises, dont Paris et Orléans, des supermarchés coopératifs naissent sous l’impulsion de citoyens. À Tours, au mois d’avril dernier, Marc et une poignée de connaissances ont décidé de se lancer un projet de même envergure : Le Troglo. L’idée ? Ouvrir, d’ici deux ans environ, un supermarché coopératif à Tours ou dans ses communes limitrophes. Le concept est le suivant : tout individu souhaitant y acheter des produits devient actionnaire ; il participe également au fonctionnement du lieu, que ce soit dans les décisions comme dans l’organisation et la vie du magasin. « Pour ouvrir et que ce soit viable, il faut 1 000 membres minimum », précise Marc. Aujourd’hui, ils sont une centaine mais le bouche-à-oreille commence à faire son effet.

    1 actionnaire, 1 voix

    Mais qu’est-ce qui attire donc vers un tel projet ? Tout d’abord, le choix des producteurs et des produits va être fait par les membres coopérateurs. Sur les 2 000 m2 espérés, on devrait y trouver de l’alimentaire mais aussi un espace droguerie, un autre pour l’hygiène, et pourquoi pas un pour les animaux. « L’objectif est de vendre les produits moins chers que dans les créneaux habituels*, complète Marc. Ils seront de qualité et viendront sans doute de fournisseurs français, utilisant pas ou peu de produits chimiques. » Car tout ne sera pas bio au Troglo ! Sa vocation reste de proposer une gamme large de produits du quotidien, pas d’ouvrir une énième boutique bio.

    « le troglo veut réinstaurer le vivre ensemble »
    Marc, des Amis du Troglo

    L’autre intérêt pour les actionnaires est la participation active dans le magasin. En plus des votes en assemblées générales (1 actionnaire = 1 voix), à raison de trois heures par mois, chacun va devoir réceptionner les produits, les mettre en rayon, en faire la vente. « C’est une vraie aventure humaine, souligne-t-on dans l’association Les Amis du Troglo. Il s’agit de créer une zone de rencontre et de mixité sociale et générationnelle. » Pour l’heure, le projet attire autant de retraités que de jeunes actifs, avec des profils différents, vivant dans différents quartiers de Tours. « Ça réunit beaucoup d’éléments dont la société a besoin, estime Marc. Cuisiner plus, sortir de chez soi et des écrans... Le Troglo veut réinstaller le vivre ensemble. » 

    * La marge des produits allant au Troglo sera de 20 % ; les bénéfices seront réinjectés dans le supermarché ou pour aider des projets tourangeaux

    Les Brèves

    • Un apéro à L’Arrose’Loire

      Envie d’en savoir plus sur le Troglo ? Les Amis du Troglo organise un apéro d’informations sur son projet, le mercredi 11 septembre à L’Arrose’Loire (La Riche). Toutes les personnes intéressées sont les bienvenues. Elles pourront rencontrer plusieurs membres coopérateurs et poser toutes les questions qu’ils souhaitent sur l’organisation et la vie de l’association.

      D’autres réunions de présentation devraient également être créées cet automne.

      Plus d’infos sur www.le-troglo.fr