EN DIRECT

Les Brèves

  • Ça va flasher

    Indre-et-Loire

    Le premier radar « double face » vient d’être installé sur l’A10, à Tours Nord, dans le sens Paris-Bordeaux. Il flashe une fois à l’avant, une fois à l’arrière des véhicules en infraction. Deux photos pourront donc désormais identifier une infraction de vitesse et éviter les confusions si la voiture en infraction en dépasse une autre... En France, environ 600 radars de ce genre doivent être installés d’ici la fin de l’année 2020.

  • Sortir de l’isolement

    CHU de Tours

    Un robot de la taille d’un enfant, avec des caméras en guise d’yeux, vient d’arriver à l’hôpital Clocheville. Il permet d’incarner un enfant hospitalisé dans un lieu où il ne peut pas se déplacer grâce à un système de visioconférence. L’objectif est de réduire l’isolement des jeunes le temps de leur convalescence. Ainsi ils peuvent voir des spectacles ou suivre les cours en salle de classe en ne bougeant pas de leur lit d’hôpital. 

  • Maryse-Bastié va se renouveler

    Tours

    Dans le cadre du programme national de renouvèlement urbain, le quartier Maryse-Bastié va être transformé entre 2020 et 2027. Les grandes orientations sont d’ores et déjà sorties : les axes structurants vont être réaménagés notamment avec le passage de la 2e ligne de tramway et plus de végétalisation ; le parc de logements sociaux va être réhabilité et sa performance énergétique va être optimisée ; le groupe scolaire Mermoz-Bastié va être reconstruit entièrement pour atteindre une capacité de 19 classes. Le coût estimé du projet s’élève à 24,6 millions d’euros sur sept ans. La Ville y mettrait 12,9 millions dans le cadre de son plan école. 

  • La Ville cherche son sapin

    Tours

    Comme chaque année, à quelques mois de Noël (oui, déjà), la Ville de Tours recherche son grand sapin de Noël à installer sur la place Jean-Jaurès. Les critères ? Environ 17-18 mètres de haut, de genre épicéa ou sapin, à la silhouette équilibrée, au feuillage dense, sans trous.

    Pour faire candidater son sapin, il faut envoyer deux ou trois photos au service des Parcs et Jardins de Tours.

  • Les avocats dans la rue

    Tours

    Lundi dernier, plusieurs avocats du parquet de Tours ont manifesté à Paris afin de défendre leur retraite et leur caisse de retraite bénéficiaire. À Tours même, aucune désignation ni commission d’office n’a été faite, y compris en matière pénale d’urgence. C’était une journée « justice morte ». Car, dans le cadre de la réforme des retraites, ils craignent de voir doubler leur contribution au régime général... Et diminuer de 32 % leur pension. 

  • Tours pilote la réforme pénale

    Maison d’arrêt

    La maison d’arrêt de Tours possède un taux d’occupation de 199 %. Pour les 145 places, il y a 288 personnes détenues. Et 44 % d’entre elles attendent leur jugement. Face à ce constat, Tours a été choisie par la Chancellerie afin d’être l’un des onze sites pilotes de mise en application de la réforme pénale. Il s’agit de développer d’autres solutions que la détention afin de désengorger les prisons. Plusieurs idées sont déjà mises sur la table comme des assignations à résidence sous surveillance électronique et des peines aménagées, pourquoi pas en travaux d’intérêt général.

  • Une pétition contre les incendies

    Joué-lès-Tours

    Les incendies volontaires de voitures ont diminué ces derniers mois à La Rabière. Mais les habitants restent vigilants. Une pétition, soutenue par le maire, a été lancée afin que les citoyens se mobilisent. Déjà plus de 530 signatures ont été recensées. « Tous sont d’accord, il faut que ça cesse », précise Pierre Bonnet, militant communiste à l’initiative de cette pétition apolitique. La mobilisation pourra-t-elle endiguer le problème et isoler les auteurs des incendies ? Une manifestation va être organisée le 28 septembre prochain dans ce but. 

  • Les impôts font grève

    Indre-et-Loire

    Lundi dernier, l’intersyndicale CFDT-CGT-Fo-Solidaires a manifesté contre la fermeture des centres d’impôts en zone rurale. Une marche citoyenne s’est déroulée de Vouvray à Tours pour alerter sur l’utile proximité du service public. Rappelons que d’ici 2022, toutes les trésoreries de Touraine auront disparu. Sauf celles situées dans la métropole tourangelle.

  • Le running a son salon

    Tours

    Dans le cadre du 6e Marathon Touraine Loire Valley et de la 37e édition des 10 & 20 km de Tours, le tout premier salon Running Loire Valley va ouvrir ses portes ce week-end au palais des congrès. Tout l’univers de la course à pied, avec ses nouvelles tendances, des conseils bien-être et nutrition et encore des animations vont être représentés. Des tests d’équipements seront également possibles le temps de l’événement. Vous pourrez vous renseigner sur d’autres courses, comme le Nice-Cannes ou les 20 km de Paris.

  • Le cirque entre en piste

    Tours

    Pour sa 3e édition, le Festival international du cirque en Val de Loire installe son chapiteau du 27 au 29 septembre à la Gloriette. Cette année, le pays invité est l’Italie, une évidence en pleine année d’anniversaire de la Renaissance en Val de Loire... Trois numéros passés par le cirque de Monte-Carlo vont ainsi être présentés au public tourangeau. La billetterie serait déjà prise d’assaut. L’année dernière, environ 28 000 spectateurs se sont rendus à cet événement.

  • Garder bon cœur

    Tours

    Du 21 au 29 septembre, la Semaine du Cœur sensibilise aux maladies cardiaques. à Tours, l’association de cardiologie Centre-Val de Loire organise une journée de sensibilisation aux gestes qui sauvent et sur les dangers de l’insuffisance cardiaque. L’événement se déroule du 24 au 26 septembre, de 10 h à 17 h dans le hall principal de l’hôpital Bretonneau.

  • Le Téléthon se prépare déjà

    Indre-et-Loire

    Cette année encore, le Téléthon va rythmer la fin de l’année. En Indre-et-Loire, la coordination départementale a décidé de lancer les festivités dès le dimanche 6 octobre au château des Bretonnières, à Joué-lès-Tours. Cet événement est ouvert à tous et sans but de collecte. Rallye pédestre, spectacle de danse, jeux, démonstration de Handi chiens, pique-nique... Le grand public va pouvoir s’informer sur l’association et, pourquoi pas, rejoindre une animation. 

  • Des croix gammées sur une ferme

    Génillé

    Près de Loches, un agriculteur de 70 ans a découvert des croix gammées peintes à la bombe sur son hangar et son cellier. Les mots « collabo » et « délateur » sont également inscrits. D’après l’homme, il s’agirait d’un règlement de compte mais il a porté plainte pour « injures publiques » et « vandalisme ». Une enquête est en cours mais tout caractère antisémite serait écarté.