Les Brèves

    TOURS ATTIRE LES INVESTISSEURS

    Construction

    Les petites surfaces sont prisées à Tours, tant à l’achat qu’à la location. De nombreux investisseurs se ruent dessus pour les louer aux futurs étudiants tourangeaux. Claire Seznec

    En un an, les prix des logements à l’achat n’ont augmenté que de 0,4 % à Tours, soit un prix de 2 422 € le m2 (la moyenne nationale est de 3 600 €/m2). Alors, depuis trois ans, les investisseurs s’arrachent les appartements, notamment les studios et les T2, afin de les louer par la suite aux étudiants, toujours en demande. Ils sont tout de même 19 % à vivre à Tours. Cette année, les demandes ont bondi sur les petites surfaces à partir du mois de mai. Il faut dire que la rentabilité est de « 6 à 7 % » à Tours pour des taux d’intérêt d’emprunt autour de 1 %. Bien évidemment, les logements les plus recherchés se situent dans l’hyper-centre, à côté de la gare et près des différentes facultés de la ville.

    Hausse des prix dans le neuf

    Mais les prix au mètre carré ont augmenté dans le neuf. En deux ans, la hausse est d’environ 200 euros. Dans l’ancien, en cinq ans, elle s’élève à 6,2 %. La cause ? La proximité avec Paris grâce à l’autoroute et au TGV. Le parc existant a battu des records de vente. Entre 2017 et 2018, le nombre de transactions a augmenté de 30 % avec une préférence pour les petites surfaces, une nouvelle fois. Par contre, il y a une pénurie des maisons de ville, d’autant que les prix au mètre carré frôlent alors les 4 000 euros... 

    Les Brèves

    • 8e

      C’est le classement de Tours parmi les villes où il faut investir