Les Brèves

  • 13

    Commerçants de Tours adhèrent à la charte propreté citoyenne

DES COMMERÇANTS S’ENGAGENT POUR LA PROPRETÉ

Centre-ville de Tours

À Tours, la Ville a proposé une charte de propreté citoyenne aux commerçants. Mais très peu s’engagent pour créer un centre-ville propre... C.S.

Qui n’a jamais vu tous ces mégots de cigarette par terre, partout en centre-ville ? Pourquoi n’y a-t-il pas de cendriers sur les tables des bars et cafés de la place Plum’ ? Pourquoi y a-t-il des papiers et des cartons à côté des points d’apport volontaire et pas dedans, notamment du côté de la rue Nationale ? En se promenant dans les rues de Tours, on ne peut pas vraiment apprécier la propreté. Alors le service commerce de la Ville a lancé une charte propreté citoyenne. Il propose aux 2 000 commerçants d’y adhérer afin de faire de Tours une ville propre... Mais ils ne sont que treize à avoir signé et à pouvoir coller sur leur vitrine l’autocollant « Ici, commerçant citoyen ». Pourquoi si peu ? D’après des témoignages, de nombreux commerçants n’ont pas été « informés » mais seraient d’accord pour s’engager dans la démarche. D’autres estiment que la fameuse charte n’est que de la « politique » : « il faut que ça suive du côté de la mairie », entend-on, notamment place Plumereau.

Quels sont les engagements ?

Lorsqu’un commerçant s’engage dans la charte propreté citoyenne de la Ville de Tours, il doit suivre plusieurs résolutions : ne pas sortir sa terrasse avant le passage des services de propreté ; nettoyer régulièrement sa terrasse ; mettre à disposition de ses clients des cendriers de tables et les vider dans des sacs poubelles ; ne pas laisser de sacs poubelles et déchets en dehors des points d’apport volontaire ; respecter le règlement des collectes ; sensibiliser les clients ; être vigilant et actif sur le maintien de la propreté autour de son établissement ; réduire ses déchets ; viser le zéro plastique.

Certains se sont donc lancés dans l’aventure. Parfois, ils étaient déjà dans cette démarche et la charte ne fait que la « labelliser » officiellement sur la vitrine. On compte donc parmi les bons élèves Le Pym’s, les Misérables, Quand Julie pâtisse, l’UMIH Indre-et-Loire, le Valmy et encore Smäak (retrouvez la liste complète sur le site de la Ville de Tours). 

Les Brèves