Les Brèves

    DIX MOUTONS PROTÈGENT LA BIODIVERSITÉ

    Saint-Avertin

    Ces dernières années, les éco-pâturages se développent dans le territoire, et notamment dans les zones urbaines. Le concept est multiple : des animaux remplacent les tracteurs pour entretenir les terrains, ce qui évite d’utiliser des produits phytosanitaires. L’objectif, à long terme, est de limiter les passages d’engins, les fuites éventuelles d’hydro-carbures et encore l’impact des roues sur les sols.

    Dans la métropole tourangelle, plusieurs écopâturages sont nés, notamment à Tours depuis 2015 avec des chèvres du Cotentin et du Berry, ainsi qu’à Chambray-lès-Tours depuis cet été.

    Le dernier en date se trouve sur la prairie de la Camusière, derrière le cimetière de Saint-Avertin, géré par Tours Métropole. Depuis trois semaines, dix moutons, parfois recueillis par la fourrière, y paissent désormais. Soignés par les agents de Tours Métropole, ils ont déjà brouté la majorité de l’herbe de leur enclos. Cet hiver, ils resteront au chaud, sans doute avant de sortir de nouveau dans un nouveau pâturage urbain.

    La Métropole développe actuellement son propre cheptel, avec une vingtaine d’ovins et de caprins, ainsi que six ânes et poneys.

    Attention, il est interdit de nourrir les moutons des écopâturages. 

    Les Brèves

    • EN DIRECT

      Touraine

      Une recyclerie a ouvert au nord

      À côté de Saint-Antoine du Rocher, au nord de l’Indre-et-Loire, une nouvelle recyclerie va être inaugurée à la mi-novembre après huit mois de travaux sur le site de Tri-Tout. Elle est gérée par l’entreprise Tri 37, installée à La Riche, et doit aider les habitants de la communauté de communes Gâtine-Choisilles à réduire leurs déchets. Ces derniers ne deviennent plus jetables mais réutilisables et valorisables. Vêtements, électroménagers, meubles, jouets…, Il va être possible d’y déposer ces objets dont on ne se sert plus afin qu’ils soient remis à neuf et revendus dans une boutique. La revente doit permettre de financer entre quatre et cinq emplois à la recyclerie.

      Joué-lès-Tours

      Les voitures solidaires ont DU succès

      Depuis juin 2018, l’association Solidarauto 37 est un garage solidaire permettant aux plus modestes d’acheter une voiture à des prix battant toute concurrence, entre 2 000 et 3 000 €. Les réparations sont également à des tarifs solidaires. Déjà plus de 80 véhicules, donnés par des particuliers ou des collectivités locales, y ont été vendus. Mais aujourd’hui, l’association a besoin de trois à quatre fois plus de voitures pour pouvoir répondre à la demande. Un partenariat avec les Grands Garages de Touraine vient d’être signé : Peugeot réserve à Solidarauto 37 des véhicules repris par la concession à ses clients.