Les Brèves

  • Start-ups au féminin

    ENTREPRENARIAT

    Le start-up week-end s’est conjugué au féminin du 15 au 17 novembre. Comme pour les éditions habituelles, les participants avaient 54h pour créer des projets de start-ups innovantes. Seules des femmes représentaient leurs équipes (mixtes) face au jury. Le bilan : 70 participants et un 1er prix remporté par « Pimp my body », projet e-commerce où les vêtements seront proposés selon la morphologie, et non la taille.

  • Le chiffre de la semaine

    625?000?€

    C'est le montant total des projets soutenus ou en passe de l'être par le Fonds d'intervention départemental d'investissement touristique. Une somme rappelée par Céline Ballesteros, lors du conseil départemental du 15 novembre.

« ÇA CRAQUE DE PARTOUT ! »

hôpital

Leurs revendications : « Pas de fermetures de lits, augmentation des effectifs et des salaires, réduction du temps de travail, augmentation du nombre d'équipes de remplacement » égrène Charlie, infirmier en psychiatrie, militant du syndicat Sud Santé, très remonté contre le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2020 qui ampute encore les moyens des hôpitaux. « L'hôpital est en grande difficulté », surenchérit Marc, médecin hospitalier à Chinon. Syndiqué à Force ouvrière « Depuis quinze ans, 15 milliards lui ont été retirés » estime-t-il. « Ça craque de partout. »

« Pour les patients »

Sous la banderole qui proclamait « Mon hôpital, j'y tiens, je le défends ! », environ 500 membres du personnel hospitalier défilaient jeudi 14 à Tours, à l'appel de six syndicats, médecins et étudiants compris. Parmi ces derniers, Margot et Pierre, étudiants en 6e année, en stage dans un hôpital, « voient bien ce qui se passe » et constatent « l'ambiance délétère, causée par le manque de personnel ». « Nous avons la chance d'avoir un système de santé performant, il faut se battre pour le conserver » affirment-ils, « d'abord pour les patients, qui attendent parfois des heures qu'un lit se libère. »

Mobilisation partout en France

Les professionnels ont marché jusqu'aux locaux de la délégation de l'Agence régionale de santé où Myriam Sally-Scanzi leur a assuré de transmettre leurs revendications. Devant la mobilisation massive dans tout le pays – ils étaient entre 8 000 et 10 000 manifestants à Paris –, Emmanuel Macron a annoncé, pour le mercredi 20, des « décisions fortes », notamment en termes de réorganisation, en précisant que « plus de moyens sur un système qui ne marche plus, ça ne sert à rien. » 

Les Brèves

  • EN DIRECT

    justice

    Le Chu relaxé

    Le Tribunal correctionnel de Tours a déchargé le Centre hospitalier régional universitaire, accusé d'homicide involontaire, de toute responsabilité dans le décès d'un patient qui, pourtant immobilisé, avait chuté de son lit, à l'hôpital Trousseau, en mars 2011. Plusieurs aspects des circonstances de ce décès avaient évoqué des négligences à la famille de l'octogénaire, qui avait porté plainte contre le CHU.

    faits divers

    109 kg de cannabis saisis

    Le péage de Monnaie a été la scène, vendredi 8 novembre, de l'arrestation du conducteur d 'un fourgon immatriculé en Espagne. L'arrière du fourgon était rempli de plusieurs sacs de voyage contenant en tout plus de 109 kg de cannabis. C'est la présence d'une voiture « ouvreuse » qui précédait le fourgon, ainsi qu'une autre qui le suivait, qui a mis la puce à l'oreille des gendarmes de la sécurité routière. L'homme est passé en comparution immédiate au Tribunal correctionnel de Tours, mais sera jugé début décembre. Il risque dix ans de prison.

    faits divers

    Olivier Tony retrouvé mort à Chambray

    Olivier Tony a été tabassé dans la nuit du 6 au 7 novembre dernier à Noisy-le-Sec (Seine Saint-Denis) sur les bords du canal de l'Ourcq. Son agression a été filmée en direct et diffusée sur les réseaux sociaux. Olivier était depuis introuvable mais des recherches ont été organisées, notamment pour sonder le canal. Son corps a été retrouvé jeudi 14 novembre dans un fossé entre Chambray-lès-Tours et Veigné, soit à 250 km du lieu de son agression. Deux suspects étaient encore en garde à vue le 15 novembre et deux autres ont été mis en examen.

    solidarité

    Voitures solidaires

    Le garage solidaire de Joué-lès-Tours Solidarauto va bénéficier du soutien du concessionnaire Peugeot Les grands garages de Touraine, grâce à une convention de partenariat. Conscients que ne pas avoir de véhicule est un handicap certain dans la recherche d'emploi et une condition sine qua non pour une majorité des postes proposés, les Grands garages se sont engagés à céder à l'association certaines de ses reprises et Solidarauto devrait ainsi pouvoir fournir un véhicule par semaine.