Les Brèves

  • 420 800 €

    LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

    C’est la somme reversée par la société Airbnb aux communes d’Indre-et-Loire au titre de la taxe de séjour 2019, un montant qui a été multiplié par deux par rapport à l’année précédente. C’est la ville de Tours, avec 160 000 €, qui récolte la plus grosse part du gâteau. Mais l’ensemble du département n’est pas en reste puisqu’on dénombre plus de 4 800 logements proposés sur la plateforme de location entre particuliers sur l’Indre-et-Loire.

  • LA PHRASE DE LA SEMAINE

    Ce sont mes derniers vœux… pour ce mandat, vu que je n’ai pas fait de déclaration pour l’avenir !

    Ainsi s’est exprimé le président Philippe Briand lors de la cérémonie des vœux de Tours Métropole, maniant à la fois humour et suspense. Il laisse ainsi planer le doute quant à un nouveau mandat à la tête de sa ville de Saint-Cyr-sur-Loire qu’il dirige depuis 1989. Comme en 2017, quand il ne s’était pas représenté aux législatives, passera-t-il la main pour les municipales ? Réponse au plus tard le 27 février, date limite du dépôt des listes en Préfecture…

12 M€ pour les 40 établissements hospitaliers de la Région, dont 1 M€ pour le CHRU de Tours

Région

L’ARS (Agence Régionale de Santé) de la région Centre-Val de Loire va répartir 5 622 800 € entre les 40 établissements du territoire pour les investissements du quotidien. Auxquels il faut ajouter 6,3 M€ pour la restructuration des services d’urgences des hôpitaux de Bourges, Châteaudun et Montargis.

L’ARS Centre-Val de Loire a décidé de répartir l’enveloppe régionale sur la totalité des établissements de la région avec un minimum de 50 000 € pour les plus petits établissements. En Indre-et-Loire, les dotations se répartissent comme suit : 1,026 M€ pour le CHU de Tours ; 120 000 € pour le centre hospitalier du Chinonais ; 110 000 € pour celui d’Amboise-Château-Renault ; 60 000 € pour Loches et 50 000 € pour ceux de Luynes et Sainte-Maure-de-Touraine.

L’ARS a également décidé d’allouer des subventions d’investissements à trois établissements de la région en vue de la restructuration de leur service d’urgences, dont les installations ne permettent plus de répondre dans de bonnes conditions à l’augmentation du flux des patients. 3,3 M€ sont ainsi alloués au centre hospitalier de Bourges ; 2,5 millions à celui de Châteaudun et 500 000 € au centre hospitalier de l’agglomération montargoise. Au total, ce sont exactement 11 922 800 € qui sont injectés dans les établissements hospitaliers de la région afin d’améliorer le quotidien des personnels et des usagers du service public hospitalier. 

Les Brèves

  • EN DIRECT

    SAINT-AVERTIN

    La soierie Roze invitée à l’Elysée

    L’entreprise de Saint-Avertin spécialisée dans le tissage de la soie, qui fête son 360e anniversaire cette année, était invitée à participer à l’exposition « Fabriquer en France » rassemblant 101 artisans – un par département français – les 18 et 19 janvier derniers au palais de l’Élysée. C’est elle qui représentait l’Indre-et-Loire en exposant un tapis de selle de cheval confectionné avec des chutes de fils et du crin du cheval. Arnaud Lebert, le chef d’entreprise qui a repris la soierie Roze à l’été 2018, était convié à une soirée en présence d’Emmanuel Macron en ouverture du salon le vendredi soir. Il a ainsi pu plaider la cause des entreprises spécialisées dans les métiers d’art, ce patrimoine vivant qui lui tient tant à cœur, auprès du président de la République.

    SONZAY

    L’épicerie du village distinguée par l’UFC-Que Choisir

    Ouverte en avril 2018 par un jeune couple, Nabil et Cindy Lounas, l’épicerie a reçu de l’association de consommateurs UFC-Que Choisir une distinction au titre des magasins de proximité les moins chers établis après des contrôles effectués à l’improviste par des agents indépendants. C’est une belle récompense pour le couple qui ne compte pas ses heures depuis deux ans et qui voit ainsi son travail récompensé. De quoi aussi les encourager à développer d’autres services, comme la livraison à domicile…

    LOCHES

    La boutique de lingerie Tamara dans le top 100

    français

    C’est un jury composé, entre autres, des marques de lingerie qui a sélectionné, parmi 350 boutiques, celle d’Adeline Crépin pour figurer dans le top 100 français. Celle qui n’avait que 20 ans quand elle a repris ce magasin il y a quatorze ans se voit ainsi récompensée pour son investissement sans faille à servir ses fidèles clientes depuis tout ce temps Et puis une boutique de lingerie distinguée à Loches, c’est sexy, non ?