Les Brèves

    Les résidences seniors : un marché porteur pour les investisseurs

    IMMOBILIER

    Avec le vieillissement de la population et l’allongement du durée de la vie, les besoins en hébergement collectifs sont de plus en plus nombreux. Acheter un logement en résidence seniors pour le louer à ses occupants présente donc beaucoup d’atouts, à condition de bien préparer votre projet, comme dans tout achat immobilier…

    Pour les investisseurs, c’est une bonne nouvelle, la population française continue de vieillir ! Début 2019, la France comptait près de 67 millions d’habitants et les plus de 65 ans représentaient 20 % de la population, contre 19,7 % un an auparavant et 19,3 % deux ans auparavant. La part des plus de 65 ans a progressé de 4,3 % en vingt ans.

    Et ce n’est pas fini : selon l’Insee, le pourcentage des plus de 60 ans devrait atteindre plus de 30 % de la population en 2035, soit près de 20 millions de personnes ! Autant dire que les perspectives dans l’immobilier de résidences seniors sont intéressantes. D’autant plus que les seniors ont souvent un pouvoir d’achat conséquent et bénéficient pour beaucoup d’entre eux d’un patrimoine solide à l’âge de la retraite. Dans tous les cas, soit comme propriétaires, soit comme locataires ils ont les revenus pour pérenniser un investissement.

    De plus, on fait face à une pénurie d’établissements et la demande est très forte, les Français envisageant de passer leur vieux jours dans un habitat bien équipé et doté de tous les services nécessaires pour les accompagner au quotidien. Ce qui vous garantit aussi une occupation du logement acheté dans ce cadre-là. Oui, les Français sont prêts à payer pour un logement et des services de qualité en toute autonomie ! Vous pouvez donc acquérir un logement dans une résidence seniors. Pour cela, il faut vous rapprocher d’un exploitant pour acheter un logement. En tant que propriétaire, vous avez le statut de loueur en meublé, avec les avantages inhérents à ce statut (taux d’imposition plus intéressant ; possibilité de récupérer la TVA sur le prix du logement neuf ou bénéficier du dispositif Censi-Bouvard qui prévoit une réduction d’impôts pour les investisseurs en immobilier pour seniors, etc.) Faites appel à un professionnel spécialisé dans ces questions pour bien étudier le montage de votre projet.

    Des avantages fiscaux non négligeables

    Ensuite, en tant que propriétaire d’un logement dans une résidence seniors, vous avez des relations avec l’exploitant ou gestionnaire de la résidence qui sont régies par un contrat et un bail garantissant notamment le montant du loyer que vous touchez chaque mois. Il faut pour cela que votre logement soit loué. Cela fait aussi partie des termes du contrat signé avec l’exploitant qui, pour beaucoup, s’engagent à ce que votre logement soit loué ou, en cas de vacances, à votre verser le loyer dans l’attente de retrouver un locataire, ce qui garantit aussi votre investissement. Cela s’accompagne évidemment de la gestion complète de la résidence, donc en tant que propriétaire, vous n’avez pas de gestion de co-propriété à faire, c’est l’exploitant qui s’occupe de tout… D’où l’intérêt de bien étudier le contrat signé avec lui lors de l’achat du logement pour que tout roule ensuite. Et parmi les clauses à vérifier, il y a celle de votre propre occupation. En effet, sous certaines conditions, comme le nombre d’années en location par exemple, vous pouvez éventuellement récupérer votre logement pour vous afin de bénéficier de tous les services de la résidence. Ce qui peut être aussi pratique… Donc, ces différents points sont à étudier, mais sur bien des plans, l’investissement en résidence seniors apparaît comme gagnant-

    gagnant-gagnant : pour le propriétaire qui fait un bon investissement, pour l’exploitant qui a un client et aussi pour le locataire qui bénéficie d’un logement de qualité !

    Les Brèves