Les Brèves

    Rénovation énergétique : Ma PrimeRenov’ remplacera le CITE en 2021

    AIDES 

    Le Crédit Impôts pour la Transition Énergétique est progressivement remplacé cette année par une prime de l’État, MaPrimeRénov’, dont le versement est conditionné à la fois à vos ressources, au montant des travaux et aux économies d’énergie qu’ils permettent de réaliser…

    L’article 15 de la loi de finances 2020 voté fin décembre vise à supprimer progressivement le CITE (Crédit Impôts pour la Transition Énergétique) pour le remplacer d’ici le 1er janvier 2021 par une prime versée l’année de vos travaux par l’Agence nationale de l’habitat (Anah). Il s’agit bien d’une prime alors que le crédit d’impôts est une remise effectuée après votre déclaration de revenus l’année suivant les travaux. Mais avec le prélèvement de l’impôt à la source, il était devenu complexe de continuer à mettre en œuvre un crédit d’impôts. Le principe de la prime est plus simple : elle est fixée en fonction de vos revenus définis dans les conditions de ressources de l’ANAH et du montant des travaux effectués. Le CITE est maintenu temporairement jusqu’au 1er janvier 2021 pour les ménages non éligibles à cette prime, sous réserver de répondre évidemment aux conditions d’attribution. À partir du 1er janvier prochain, le CITE sera définitivement supprimé et MaPrimRénov’ sera étendue à tous les ménages, sous condition de ressources, à l’exception des 20 % des ménages les plus aisés.

    Le montant de l’aide MaPrimeRenov’

    MaPrimeRénov est la nouvelle aide de l’État pour financer vos projets de rénovation “pas à pas”. Elle concerne une liste de travaux et d’équipements portant sur l’isolation, le chauffage, la ventilation et le diagnostic ou audit énergétiques.

    La liste des postes finançables est définie en fonction des économies d’énergie que chacun permet de réaliser. L’avantage de ce dispositif, c’est que c’est une subvention directe avec un moment connu à l’avance. La prime est versée par virement après les travaux, sur présentation de la facture. Vous pouvez la demander facilement en ligne sur le site gouvernemental maprimerenov.gouv.fr.

    À titre indicatif, voici quelques exemples d’aides versées par l’ANAH : pour l’installation d’un chauffe-eau solaire individuel, l’aide est d’environ 4 000 € ; si vous remplacez votre chaudière à gaz par une pompe à chaleur air/eau, l’aide est de 7 000 € environ dont 4 000 € de certificats d’économie d’énergie (CEE) ; enfin, pour des travaux d’isolation par l’extérieur de votre logement sur la base de 100 m2, l’aide est de l’ordre de 13 000 €.

    Les conditions à remplir

    Le gouvernement a aussi mis en place d’autres dispositifs d’aides dont Habiter Mieux Sérénité pour ce qui concerne aussi les travaux de rénovation énergétique mais qui ne sont pas cumulables avec MaPrimeRénov’. Pour pouvoir obtenir l’une de ces deux aides cette année, vous devez répondre aux critères suivants :

    • habiter le logement dont vous êtes propriétaire ;

    • habiter un logement âgé de plus de 2 ans pour MaPrimeRénov’ ou de plus de 15 ans pour Habiter Mieux Sérénité ;

    • ne pas dépasser un certain niveau de ressources ;

    • les travaux doivent être faits obligatoirement par une entreprise ou un artisan qualifié RGE (reconnu garant de l’environnement) ;

    • ne pas avoir bénéficié d’un PTZ (prêt à taux zéro pour l’accession à la propriété) depuis 5 ans (uniquement dans le cas de Habiter Mieux Sérénité). 

    Les Brèves

    • + D’INFOS

      En plus des aides nationales, d’autres aides locales peuvent être accordées, par la Région Centre-Val de Loire ou par Tours Métropole. Renseignez-vous auprès de l’Agence Locale de l’Énergie : www.alec37.org