Les Brèves

    La Roue Tourangelle révise ses classiques

    Pour sa 19e édition, qui s’élancera le 5 avril prochain au départ de Sainte-Maure-de-Touraine pour rejoindre Tours après 204 km de course, la « classique » du printemps en Touraine renforce encore ses fondamentaux avec un parcours nerveux, sinueux et parsemé de bosses, pour rendre la course toujours plus mouvementée ! P. N.

    CYCLISME

    C’est Sylvain Chavanel, l’ancien professionnel venu à la présentation de cette 19e édition en voisin de Châtellerault qui le dit : « n’oublions pas que ce sont les coureurs qui font la course... » Il a bien raison l’ancien baroudeur des pelotons qui s’y connaît en parcours nerveux. Mais pour que la course soit belle, il faut un parcours à la hauteur ! Et c’est ce que se sont attachés à faire les organisateurs de la Roue Tourangelle qui, comme le signale Bernard Machefer, le président de l’organisation, recherchent « les parcours mouvementés, qui favorisent les échappées, comme l’an dernier », où le Belge Lionel Taminiaux l’avait emporté sur le boulevard Jean-Royer.

    D’où un tracé rallongé à 204 km pour lequel il a fallu demander une dérogation à l’UCI (Union Cycliste Internationale) parce qu’une course d’un jour ne doit pas en théorie dépasser les 200 km. Après un départ fictif en peloton de Sainte-Maure, siège de l’organisation et un départ réel plus au sud à Maillé, après le dépôt d’une gerbe devant la Maison du Souvenir, le peloton s’élancera pour une boucle dans le sud Touraine parcourant le val de Vienne et le Richelais avec passage à Nouâtre, Marigny-Marmande, Richelieu et retour sur Sainte-Maure via Pouzay, L’Île-Bouchard, Panzoult, et Saint-Épain. Puis le peloton mettra cap au nord, via Azay-le-Rideau et Lignières-de-Touraine avec un dernier tronçon longeant le Cher en parcourant Villandry, Savonnières, Ballan-Miré et Joué-lès-Tours avant l’arrivée sur Tours via les 2-Lions. Cette fin de parcours étant marquée par des petits crochets successifs pour quitter le lit du Cher et remonter sur le coteau à Ballan et Joué, autant de changements de direction qui devraient permettre aux baroudeurs d’attaquer dans les bosses. Car, c’est l’autre particularité de cette 19e édition : en plus d’un kilométrage record, elle propose aussi 28 côtes ou petites difficultés qui devraient permettre à des échappées de se former. Ce beau parcours devrait largement contribuer à faire de la Roue Tourangelle un beau galop d’essai en début de saison pour les 18 équipes engagées, 9 françaises et 9 étrangères. Que le meilleur grimpe ! 

    Les Brèves

    • EXPRESS

      VOLLEY

      Le TVB battu mais leader !

      Les hommes de Hubert Henno ont été défaits 3 sets à 2 à Montpellier. Pourtant le point du tie-break ramené de l’Hérault leur permet de redevenir leader de Ligue A avec Rennes, vainqueur à Paris (0-3) mais sanctionné d’un retrait de 3 points par la DNACG pour cause de déficit financier, difficile à évaluer, mais qui pourrait être sanctionné d’une rétrogradation s’il se confirmait en fin de saison.

      HAND

      Le CTHB défait à Nantes

      Les filles de Chambray encaissent leur 4e défaite consécutive face au 3e du championnat, 27-24.

      Rendez-vous : CTHB – Dijon, mercredi 26 février.

      BASKET

      L’UTBM renoue avec la victoire

      Après deux revers à Boulogne-sur-Mer et à domicile face à Vitré, l’UTBM est allée s’imposer 77-81 à Vanves, en banlieue parisienne. Rendez-vous : UTBM – Tarbes, vendredi à 20 h à Monconseil.

      HOCKEY

      Les Remparts tombent à Cergy-Pontoise et à Caen

      Les Tourangeaux ont perdu 7-3 chez le leader. Il reste 4 matchs aux hommes de Claude Devèze pour se qualifier pour les plays-offs.

      Rendez-vous : Tours – Chambéry, samedi 15 à 20 h.