Les Brèves

    SUPER FLUX, CINQ JOURS D’EXPÉRIENCES MUSICALES

    FESTIVAL

    Pour sa 4e édition du 15 au 19 mars, le festival Super Flux co-organisé par le Petit Faucheux et le Temps Machine revient avec cinq jours d’expériences musicales variées où même le public aura sa note à jouer.

    Une batterie de porcelaine, des musiques traditionnelles remixées à la manière de l’électro, un concert participatif… Le festival Super Flux revient en force pour une quatrième édition qui élargit encore les horizons de cet événement musical défini par ses organisateurs comme « concentré de musiques surprenantes ».

    Du mercredi 15 au dimanche 19 mars, les équipes du Petit Faucheux et du Temps Machine s’associeront donc pour proposer aux Tourangeaux des concerts qui sortent de l’ordinaire, mais pas seulement. Pour Renaud Baillet, programmateur de l’événement, l’idée est de « proposer de l’inattendu, de l’inhabituel, aussi bien dans la musique que dans les formes-mêmes des concerts ».

    Après avoir tout doucement approché le jeune public en 2016, l’édition 2017 de Super Flux proposera par exemple un ciné-concert familial où le musicien Loup Barrow revisite la bande-son de l’Histoire sans fin.

    Les enfants tout comme les adultes sont également invités à une performance musicale participative qui se déroulera au Grand Théâtre samedi 18 mars de 10h… à 19h ! Sous la baguette des pianistes Cédric Piromalli et Jozef Dumoulin qui joueront les fils conducteurs durant ces neuf heures de concert, les musiciens amateurs ou professionnels de tous niveaux sont invités à venir jouer « Vexations » d’Erik Satie, pour la durée et sur l’instrument de leur choix. Ce morceau simple, de trois minutes environ, était prévu par Satie pour être joué 840 fois de suite. La partition disponible sur le site Internet du Petit Faucheux a été arrangée pour tous les instruments afin de permettre à tous les Tourangeaux musiciens de participer. Et bien sûr, on n’est pas à l’abri de quelques surprises concoctées par des groupes qui se prêteront au jeu…

    Tout comme les musiciens, le public pourra aller et venir entre le Grand Théâtre, et l’autre événement du samedi après-midi au musée des beaux-arts. La batterie de porcelaine créée par le plasticien Yves Chaudouet est à la fois œuvre d’art et instrument. La batteuse Valentina Magaletti s’y essaiera ! Et pour compléter ces expériences collectives, l’atelier mobile « Roule ma poule » présent sur le festival permettra aux visiteurs de sérigraphier eux-mêmes leurs tote bags.

    Enfin n’oublions pas les concerts, tout simplement : Aquaserge Orchestra, Fred Pallem et le Sacre du Tympan et The Flying Luttenbachers vendredi 17 au Temps Machine pour du rock psychédélique et un mélange de musiques populaires et plus pointues ; le duo Tomaga au Petit Faucheux le samedi 18 avec une musique expérimentale et percussive, suivi par Super Parquet et sa musique auvergnate façon électro ; et le violoncelliste Anil Eraslan pour un solo jazz, suivi par le chanteur Nosfell, dimanche 19 mars au Prieuré Saint-Cosme.

    En cinq jours, le Festival Super Flux semble donc bien parti pour tenir sa promesse d’un cocktail détonnant de musiques inhabituelles !

    PRATIQUE

    Jusqu’au 19 mars au Petit Faucheux / Temps Machine / Prieuré St-Cosme / Musée des beaux-arts / Grand Théâtre de Tours. Tarifs et programme sur www.super-flux.com

    Les Brèves