Les Brèves

    « On aurait pu faire une saison quasi exceptionnelle »

    Chambray Touraine Handball

    Avec huit victoires et un nul sur dix-huit matchs, le CTHB s’est qualifié pour participer aux playoffs au mois de mai. En attendant, il reste aux handballeuses chambrésiennes deux matchs à jouer avant la clôture du championnat régulier. Un contre Nice vendredi 14 avril, et un autre le vendredi suivant, contre Celles-sur-Belle (près de Niort). Yves Guérin, président du club, dresse un premier bilan de cette saison 2016-2017, où les handballeuses évoluent désormais en Division 1.

    Par Marie DEROUBAIX


    La Tribune Hebdo : Comment définiriez-vous la saison que vit actuellement le CTHB ?

    Yves Guérin : Nous avons vécu un début de saison très difficile, dû notamment aux blessures et à la construction du collectif, avec pour débuter, six défaites d’affilée. Après ces débuts de championnat difficiles, nous avons assuré la semaine dernière notre place en playoffs, qui était l’objectif du club puisqu’il amène directement au maintien.

    Quel est l’enjeu des deux prochains matchs ?

    Yves Guérin : Les deux prochains matchs vont servir à définir notre classement final avant les playoffs. C’est très important. Aujourd’hui on peut finir quatrième comme septième. Mieux vous êtes classés, plus l’adversaire est abordable en quart de finale. Donc ce sont deux matchs très importants. Surtout que l’on joue contre des équipes qui sont plus mal classées que nous. Nice est 9e et Celles-sur-Belle est 11e.

    Comment expliquer cette période difficile, face à une saison précédente brillante ?

    Yves Guérin : Entre-temps on a changé de division, on a atteint le plus haut niveau national ! On n’est pas du tout dans le même environnement. On avait renouvelé l’équipe à plus de 50 %. C’était un moment difficile car les joueuses ne se connaissaient pas forcément. On a eu aussi des blessures, comme Blandine Dancette qui ne joue pas de la saison à Chambray. Il nous a manqué pendant une longue période Mouna Chebbah qui est l’une des meilleures joueuses du monde. On a eu notre meilleur buteuse Vanessa Boutrouille qui a manqué tout le début de championnat. On a eu beaucoup de soucis, encore aujourd’hui pour Koumba Cissé qui a une rupture des ligaments. Si on avait eu la chance d’avoir tout notre effectif, on aurait pu faire une saison quasi exceptionnelle. Mais désormais nous sommes dans une bonne dynamique et je pense encore aujourd’hui qu’il n’y a pas beaucoup d’équipes qui souhaitent nous retrouver en playoffs.

    Quelles sont les forces de l’équipe ?

    Yves Guérin : Les forces de l’équipe, c’est une très grande paire de gardiennes, beaucoup d’expérience, un très bel esprit d’équipe et le managérat du staff parce que commencer avec six défaites, c’était loin d’être évident.

    Quelles en sont ses faiblesses ?

    Yves Guérin : La découverte d’une nouvelle dimension, quand vous arrivez dans une division supérieure. Et la malchance d’avoir des blessures majeures, ce qui a empêché pendant un long moment de travailler aux entraînements. Mais à partir du moment où on a eu le temps de travailler, on voit le résultat aujourd’hui.

    Quelle est la stratégie de recrutement du club actuellement ?

    Yves Guérin : On avait un côté droit complètement désertique qu’on a voulu renforcer. Pour cela, nous avons annoncé l’arrivée de deux joueuses : Szimonetta Planeta et Marine Desgrolard. Deux gauchères qui arriveront au club lors de la reprise des championnats pour la saison 2017-2018. On continue de travailler sur le recrutement. Il devrait y avoir encore deux ou trois joueuses.

    Plutôt des joueuses matures ou des jeunes talents ?

    Yves Guérin : Les deux, mais le but est quand même de rajeunir l’effectif cette année.

    Les Brèves