Actu People !

Les Brèves

  • Philippe Briand dit non

    Il aura pris le temps de la réflexion… Beaucoup de temps. Notamment pour analyser avec précision l’humeur des électeurs qui se sont exprimés dans les urnes par deux fois. Visiblement, les nuits du député sortant ont été agitées. Elles doivent depuis être plus calmes !

    Alors, après 25 ans durant lesquels « j’ai eu l’honneur de représenter la cinquième circonscription à l’Assemblée nationale et d’être à l’écoute de ses habitants », explique-t-il dans un communiqué envoyé à la presse, il décide donc de passer la main et de se focaliser sur sa commune et sur la Métropole qu’il préside. Il est vrai que la loi sur le non-cumul des mandats oblige dorénavant à faire un choix. Pas simple… Mais on imagine aussi que la situation délicate qui est celle de Philippe Briand qui devra se présenter devant la justice et confirmer, comme il l’affirme, qu’il n’est en rien coupable des faits qui lui sont reprochés, a aussi joué un rôle non négligeable dans cette décision.

    C’est donc Fabrice Boigard qui aura donc la lourde tâche de conserver ce siège pour Les Républicains. 

  • Il y a du monde !

    Tout le monde y va ! Pour les élections législatives, si on excepte l’accord LR-UDI, pour tous les autres partis, récents ou anciens, la bataille pour l’Assemblée nationale est bien lancée avec un mot d’ordre : se présenter coûte que coûte. C’est en tout cas l’impression que cela donne car il y aura immanquablement des dégâts à l’arrivée, notamment à gauche quand on voit la profusion. La droite, elle, ne peut pas seulement espérer profiter de la situation – d’autant qu’elle a aussi ses propres dissidents – car le score du FN et le coup de poker d’un rassemblement présidentiel vient aussi brouiller les cartes et plongera ses électeurs dans un réel dilemme. Les élections législatives étant le baromètre financier pour l’aide accordée par l’État aux partis politiques, on comprend aussi que personne ne veut s’asseoir sur le moindre euro !