Les Brèves

    Semblançay, dans les coulisses de la Scénoféerie

    Association Jacques de Beaune

    L’Association Jacques de Beaune, en partenariat avec l’I.M.E La Source, signe sa 28e saison de Scénoféerie à Semblançay. 28 ans de succès et d’ovations tant mérités.

    La Scénoféerie est aujourd’hui le spectacle estival incontournable du Val de Loire déjà vu par plus de 200 000 spectateurs. Cette « success story » est le résultat incroyable du travail titanesque de près de 600 bénévoles qui œuvrent en coulisses. Nous sommes allés à leur rencontre.

    Par Aurélie SCHNEL

    En 1988, l’Association La Source imaginait un petit spectacle de fin d’année pour ses résidents sur le thème de la Révolution. Le succès fut immédiat. De fil en aiguille, faisant appel aux habitants et à la troupe de théâtre de Semblançay, le spectacle a pris de l’importance et l’Association Jacques de Beaune a vu le jour en 1989. Aujourd’hui, le spectacle se déroule sur 2000 ans de notre histoire. Personne n’imaginait alors que cette aventure humaine remporterait autant de succès et deviendrait une aventure culturelle et touristique à l’organisation titanesque. Pour Antoine Trystram, maire de Semblançay, « la Scénoféerie est avant tout une aventure humaine partie d’une idée », celle de pouvoir intégrer des personnes en situation de handicap, aussi bien socialement que professionnellement, en veillant à leur bien-être et à leur épanouissement.

    De 70 bénévoles à près de 600 aujourd’hui

    Les 70 bénévoles des débuts sont aujourd’hui près de 600. Depuis sa création, l’association a vu passer plus de 4 000 adhérents. Des personnalités, des âges et des origines très hétéroclites se côtoient, formant une véritable famille, et tous sont unanimes : le succès vient avant tout de l’émulation humaine, de la passion. Pour Sylvie Azot, présidente de l’Association Jacques de Beaune, « l’enrichissement vient du faire ensemble, ici personne n’est rien ». Chacun déploie toute son énergie pour que le spectacle puisse exister et cela passe par une parfaite symbiose des compétences. Pour Jacques Azot, directeur général de La Source, « ce que nous faisons ensemble est plus grand que nous », il ajoute que « c’est ici que la fraternité, vertu majeure de notre pays, voit son parfait accomplissement ». Pour les bénévoles que nous avons rencontrés, les maîtres-mots sont « bienveillance », « passion » et « don de soi ». Pour Nathalie, la Scénoféerie est « une parenthèse enchantée, une bulle en dehors du temps, un moment à part » ; Élodie, metteur en scène, parle de magie. Pour Arlette, responsable des costumes depuis 28 ans, « c’est une aventure familiale, un grand moment de partage qui fait vivre le village. On joue en famille ici, parfois trois générations sont réunies sur scène ! C’est fabuleux ». Brigitte ajoute : « ce n’est que du bonheur, tout le monde se connaît, ça fait du bien d’être là ». Pour Jérôme, le Louis XIV du spectacle, « il faut venir pour l’ambiance avant tout bon-enfant ». Il ajoute, qu’une fois le pied dans l’engrenage, on ne repart plus. « C’est une addiction ! ». Michael et Maurice, au son, viennent car « on s’amuse ici ! » ; Pour certains, il s’agit bien plus que de bénévolat. Comme Gérard, responsable de la cavalerie, ils sont nombreux à avoir rencontré l’âme sœur au cœur de cette « ambiance exceptionnelle ». Chacun trouve une raison pour revenir d’année en année, comme Yves, poursuiteur, qui est là depuis le début et qui ne louperait pour rien au monde une séance. Pour Jean-Luc, qui entame sa deuxième année, il s’agit d’un défi. Il ajoute : « on procure du bonheur aux gens et ça nous rend heureux. C’est émouvant d’être là ! ». Camille et Julie, 16 ans, ont déjà passé la moitié de leur vie dans ce spectacle : « C’est une seconde famille pour nous, l’ambiance est top et puis, c’est cool de pouvoir retracer l’histoire de nos ancêtres. On attend chaque année avec impatience ! ». Même les plus jeunes sont unanimes. Pour Gabrielle, 5 ans et Enzo, 3 ans, le plus jeune, c’est un jeu, « c’est rigolo d’être là ! On fait comme notre Tata ! ». Arlette, couturière, chargée des costumes, avoue que c’est parfois la course et que le timing est serré mais que le plaisir est toujours le même !

    Un casse-tête d’organisation

    Derrière cette ambiance bon-enfant et familiale se cache un véritable casse-tête d’organisation, une programmation monumentale qui représente un travail colossal de petites mains pour aboutir à ce spectacle minutieusement orchestré. Les chiffres donnent le tournis, avec plus de 3 000 costumes, 450 acteurs, 28 cascadeurs, 40 cavaliers, 20 chevaux et 2 attelages, des chiens de chasse, plus de 500 projecteurs, un arsenal de moyens techniques et de pyrotechnie (seule partie du spectacle recevant une assistance extérieure par Pyro Concept). Outre le jeu des acteurs à réviser et à améliorer, il faut travailler les décors, les mises en scène, la synchronisation, créer, réparer et entretenir les costumes et les accessoires, planifier le roulement des acteurs, entretenir et nettoyer le parc, dresser et soigner les chevaux, gérer le budget d’une véritable entreprise, chercher des soutiens financiers et publicitaires, garantir des partenariats, assurer la communication, l’accueil, la sécurité, le parking, la restauration, la signalétique, le ménage, l’informatique parfois capricieux, la formation des nouveaux adhérents… Oui, le bénévolat est un vrai métier, mais quel plaisir de voir briller des étoiles dans les yeux des spectateurs !

    La Scénoféerie de Semblançay, c’est 28 ans d’un travail acharné, fédérateur, où don de soi et partage participent à la mise en scène grandiose qui fait de ce son et lumière exceptionnel un incontournable des soirées d’été en Touraine.

    Pratique

    Spectacle à voir et à revoir tous les vendredis et samedis du 1er juillet au 19 août à 22h30 (durée 1h45), de 7 à 19€. 7, avenue de la Source 37360 Semblançay, parking gratuit. Réservations en ligne sur www.scenofeerie.fr, au 02 47 56 66 77, ou dans les billetteries des enseignes Intermarché, Magasin U, Géant, FNAC et Carrefour. Billetterie ouverte sur place dès 21h. Cette année, avant le spectacle, vous avez la possibilité de dîner sur place dès 19h30. Rencontre avec les artistes à la fin du spectacle.

    Les Brèves

    • Un facteur d’intégration

      La Scénoféerie se déroule au cœur du domaine de La Source, au pied du château construit pour Jacques de Beaune, surintendant des finances de François 1er, en 1516, en remplacement d’une forteresse médiévale du XIIe siècle. Le domaine est prêté depuis 28 ans à l’Association Jacques de Beaune dans le cadre d’un partenariat avec l’Association La Source, une I.M.E., gestionnaire d'établissements médico-sociaux accueillant des personnes porteuses de handicaps mentaux, qui fête cette année ses 50 ans d’existence. Ce partenariat s’inscrit dans un projet éducatif à l’origine de la Scénoféerie. Les spectacles sont des facteurs d'intégration et d'émancipation, sources de gratification, un temps fort de l'été pour les résidents handicapés et tous les éducateurs qui les entourent. Ils font partie intégrante du spectacle, se mêlant aux acteurs, figurants, techniciens, couturiers, jardiniers… et participent largement à la réussite du spectacle que tous préparent tout au long de l’année.