Les Brèves

    Les nouveautés de Tours Événement… à vous faire perdre la tête

    Grands événements

    Tours vient de vivre un moment d’exception avec l’American Tours Festival, manifestation qui aura des répercussions sur l’avenir de cet événement. Mais d’autres moments forts se préparent pour l’année à venir. Petit tour d’horizon de ce qui fera vibrer les Tourangeaux dans les mois à venir.

    Par Philippe Hadef

    Le moins que l’on puisse dire concernant Denis Schwok et l’équipe qui l’entoure, c’est qu’ils ont une vraie capacité d’anticipation. En décidant de modifier les contours de l’American Tours Festival en mettant par exemple à une date ultérieure le Nascar au programme (toujours prévu pour 2018), les concerts sont passés ainsi du grand hall au circuit… Conclusion ? Une affluence record avec 22 000 spectateurs pour les ZZ Top, 35 000 pour les Insus et 5 000 pour Brian Setzer, l’ancien chanteur des Stray Cats. « Nous savions que Brian, malgré tout son talent, aurait un public plus restreint. Et cela permettait, le dimanche soir, de ne pas emboliser l’infrastructure qui était déjà en plein démontage pendant le concert », commente Denis Schwok.

    Il n’empêche que la jauge que propose aujourd’hui cet événement, la qualité du son, la bonne maîtrise de la sécurité et des flux de spectateurs pour un concert que l’on peut, à ce stade, qualifier de gigantesque – « d’autant que l’on peut monter à 45 000 », ajoute le directeur de Tours Événement – a fait grand bruit dans le Landerneau des managers ou autres opérateurs des live européens. Pour preuve : « On a déjà des propositions d’artistes très intéressants pour l’année prochaine » explique Denis Schwok qui, bien évidemment, ne veut pas en dire plus même s’il lâche avec un regard brillant… « Ce sera encore d’un niveau supérieur à cette année ». Supérieur ! On a hâte…

    Une nouveauté pour les « gamers »

    On pourrait penser que le programme de Tours Événement est déjà copieux et qu’il aurait du mal à être encore développé. Détrompez-vous. Tout à fait dans l’air du temps, le mois d’octobre devrait générer une belle bousculade pour accéder au Games Tours Festival. Non pas que le « e.sport » n’ait pas déjà sa place sur le territoire mais bien qu’il sera, cette fois, ouvert à tous au cœur d’un tournoi qui devrait être épique. Quel adolescent – et d’autres qui ont largement dépassé cette phase physiologique du développement – n’a pas rêvé de se retrouver en dehors de son canapé pour une vraie compétition et jauger en « live » de ses réelles capacités ? Ce tournoi ouvert à tous verra aussi émerger un team « Tours FC » qui, on l’imagine, devrait s’aligner sur un jeu de ballon rond…

    Denis Schwok promet pour ce nouveau rendez-vous un événement à la hauteur de ce que la structure qu’il dirige est en capacité de faire. Autant dire que l’on ne devrait pas avoir à faire à un tournoi monté de bric et de broc.

    Et pour apporter encore quelques couleurs supplémentaires à cette date – les 7 et 8 octobre au Vinci – un cosplay viendra alimenter le tout. Un cosplay ? Certains amateurs diront que le Japan Festival à Tours propose déjà cet événement. D’autres auront même du mal à comprendre le sens de cet anglicisme. Pour répondre à ces deux interrogations, rappelons que le Japan Tours Festival reste focalisé sur la culture manga et que cette opportunité laissée aux adultes – notamment mais pas que – de se parer des attributs de leurs héros préférés – des costumes qu’ils réalisent souvent eux-mêmes et qui sont particulièrement réussis – sera une vraie attraction. À l’inverse du Japan Tours Festival où le cosplay est spécifiquement tourné vers l’univers Manga, celui du Games Tours Festival sera bien plus ouvert et devrait permettre d’étonnantes rencontres !

    Les deux roues, à fond !

    Si les deux roues sont souvent présents au programme de Tours Événement, l’année à venir devrait à nouveau faire vrombir les moteurs et soulever l’enthousiasme des aficionados. Le Free style, en avril dernier, avait déjà soulevé les foules – 8 000 spectateurs – et l’édition 2018 avec les douze meilleurs mondiaux de la spécialité ainsi que le retour annoncé de Tom Pages, le Français qui brille au niveau international dans cette discipline, ne devraient pas faire moins en termes d’affluence.

    Reste que Denis Schwok annonce également un retour aux sources : celle d’une course de moto-cross les 3 et 4 novembre. « Cela fait plus de vingt-cinq ans que l’on a pas vu une compétition indoor à Tours » explique-t-il. Et comme toujours, on a mis les petits plats dans les grands pour accueillir, sous l’égide de la Fédération International de Motocyclisme, les 50 meilleurs pilotes pour une compétition de vitesse sur terre et bosses en tout genre. Cette discipline très exigeante physiquement, techniquement et stratégiquement fera donc son grand retour. Mais pour autant on n’affiche aucune certitude du côté de Tours Événement : « Cela marche à Paris, à Montpellier… Qu’est-ce que cela donnera chez nous ? Nous allons voir ».

    L’avenir se jouera sur la « solidification »

    Denis Schwok qui joue là probablement sa dernière partition en tant que dirigeant de Tours Événement, nous livre l’ultime nouveauté de la saison : le « Tours’n Man » le 10 juin. Une course incroyable, un marathon qui cumule 308 km de natation, 180 km en vélo et un marathon pour finir. « Il n’existe que neuf courses de ce genre en France aujourd’hui et aucune en région Centre-Val de Loire. Mais cela nécessitera une grosse armée de bénévoles ». en effet pas moins de mille personnes seront nécessaires à l’émergence de ce grand rendez-vous qui fera du bruit.

    Pour l’avenir… « Pour moi, c’est fortifié ce qui a été réalisé. Ce sera mon travail et celui de mon successeur ». Quant au positionnement futur de Tours Événement, même si Denis Schwok n’en verra probablement pas l’un des aboutissements qui paraît légitime, à savoir la transition de la ville vers la métropole de cette entité structurante : « c’est effectivement vitale pour la suite. Mais c’est le savoir-faire qu’il serait bon de mettre à la disposition de la métropole, pas le porte-monnaie de Tours Événement qui permet, année après année, d’engager les manifestations qui font notre succès » et immanquablement le rayonnement du territoire.

    Les Brèves