Les Brèves

    Un festival qui devient gratuit… Voilà la bonne nouvelle !

    Gastronomie et musique

    Malgré l’absence de Matt Pokora au programme, Tours et ses Francos Gourmandes a réorganisé son programme avec un élément d’importance : la gratuité des soirées musicales et gastronomiques qui n’ont rien perdu de leur dynamique artistique. De quoi rendre plus populaire une manifestation qui, pour cette première, devra trouver sa place et séduire les Tourangeaux. Par Philippe Hadef

    La polémique a pris un peu de volume la semaine dernière avec l’annonce d’une absence qui aura créé un bruissement dans le Landerneau local, celle de Matt Pokora. Un peu comme si Tours et ses Francos Gourmandes reposait sur les uniques épaules de cet artiste talentueux dont on ne connaît pourtant pas les compétences derrière un piano de cuisine.

    C’était aussi faire peu de cas des autres artistes présents et confirmés dont certains comme Claudio Capeo ou Cocoon sont en capacité de tenir le haut de l’affiche.

    Enfin, Tours et ses Francos Gourmandes est tout sauf un concert en plein air. Ce n’est pas Woodstock mais bien une alchimie recherchée entre la musique et la gastronomie le soir venu et pléthore de rendez-vous en journée.

    Alors certes, les organisateurs de la Cité Internationale de la Gastronomie de Tours ont revu leur copie et réadapté la manifestation. Notamment en changeant le lieu des soirées « culino-musicales ». « Nous avions souhaité initialement organiser les soirées à Sainte-Radegonde car la jauge potentielle de cet espace est importante » explique Emmanuel Hervé, « et nous pensions judicieux d’installer immédiatement cet événement nocturne là où immanquablement nous serons amenés à nous installer quand la manifestation aura pris une certaine ampleur ». Mais l’absence de Matt Pokora essentiellement due à des demandes budgétaires trop conséquentes et également – et l’organisateur le concède – à une mise en vente de la billetterie tardive, a incité à revoir la stratégie. « Logistiquement, Sainte-Radegonde c’est assez lourd. Nous avons décidé de revenir à la première idée qui était de s’installer en cœur de ville et ainsi de permettre la gratuité pour l’ensemble des soirées ». Aucun Tourangeau, outre les fans inconditionnels de « Matt le tatoué », ne devrait être déçu de cette adaptation.

    Morgane Production un vrai partenaire

    Dans la liste des bruissements, attisés cette fois par l’opposition municipale, le coût de la manifestation et l’aide conséquente des collectivités pour cette première : 350 000 euros. Sur ce terrain Emmanuel Hervé joue la transparence : « Le coût des soirées confiées à Morgane Production s’élève à 200 000 euros ». On pourrait estimer que la note est copieuse pour des profanes, mais Emmanuel Hervé ajoute : « Morgane Production croit tellement en notre manifestation qu’il prendra en charge le surcoût en devenant un véritable partenaire ». Car, visiblement, cette enveloppe ne couvrira pas tous les frais engendrés et notamment la communication nationale qui est prévue pour assurer le rayonnement de la manifestation. D’autant plus que Morgane Production ne pourra compter sur la billetterie. « Nous recherchons encore des partenaires privés » ajoute Emmanuel Hervé, « mais les soirées musicales et gastronomiques auront bien lieu. Et si un artiste manque à l’appel, la programmation elle sera alimentée de deux autres chanteurs dont nous dévoilerons les noms très prochainement ».

    En outre, cette alchimie que certains pourraient imaginer hasardeuse entre les joutes culinaires entre chefs de renom et l’alternance de prestations musicales justifie également que Morgane Production ait été choisi. « Ils ont déjà eu l’occasion de mettre en place ce concept » explique le président de l’association Cité Internationale de la Gastronomie.

    Voilà qui devrait donc être en mesure de rassurer tout le monde sur l’intérêt, l’impact et le maintien de tous les pôles programmés initialement. Et il serait hasardeux de reprocher aux organisateurs, à deux mois de l’événement, d’avoir, pour cette première, adapté au mieux leur programme en fonction des aléas. D’autant que l’expérience de cette première permettra aussi de tirer des enseignements pour l’avenir.

    Enfin, rappelons que les soirées musicales, si elles ont eu un certain retentissement médiatique avec les évolutions dont nous venons de parler, ne sont qu’un événement au cœur de ce festival. Trois autres pôles devraient attirer l’attention des Tourangeaux et des touristes qui auront privilégié l’arrière-saison (voir encadré).

    Et pour les quatre-vingt-dix partenaires impliqués dans l’événement, ils ont tout autant d’importance que les soirées. Et pour cause, rappelons qu’il s’agit bien de faire étalage de notre terroir, du bien vivre et de la gastronomie. Les expositions, grandes tablées, dégustations, marchés de producteurs bios locaux et autres réjouissances sauront, autant que les scènes musicales, jouer une partition partagée par les habitants. C’est d’ailleurs toute l’ambition de cette manifestation. Une manifestation à la recherche du bon goût pourrait-on ajouter pour conclure.

    Les Brèves

    • Un programme bouillonnant du 15 au 17 septembre

      VILLA RABELAIS

      Samedi et dimanche 10h-18h : Séances de dédicaces des auteurs et vente de leurs ouvrages, colloques et tables rondes (cuisine du monde, cuisine et développement durable, etc.), battle de mots autour du vin, animations enfants (Patrimiam, atelier découpe de légumes), exposition photos.

      Salon du livre gastronomique

      3e édition en partenariat avec la Boîte à Livres et l’IEHCA. Trente auteurs d’ouvrages culinaires et gastronomiques attendent les visiteurs dans les salons de la villa et ses jardins.

      Festival international de la photo culinaire

      Exposition de 30 photographes culinaires internationaux. En présence du lauréat 2016, Changki Chung, avec pour thématique artistique : la table.

      LE MIAM DES HALLES

      Au programme, samedi et dimanche 7h-18h : 150 ans des Halles, dégustations, La Tablée des Halles (menu spécial 150 ans réalisé par les commerçants des Halles), kermesse, danse, fanfare, cours de cuisine, animations enfants, À Tour de bulles (festival de BD place Châteauneuf samedi et dimanche), village gourmand (mini ferme, atelier tressage d’osier, bar à bières de Touraine, pôle dégustation des vins de Touraine, trufficulteurs et safraniers de Touraine, animations et dégustations des confréries et des fédérations des bouchers, boulangers, pâtissiers, charcutiers, valorisations des produits et des métiers de bouche avec la chambre d’agriculture, la chambre des métiers et l’UGRC, etc).

      BORDS DE LOIRE

      Vendredi (19h-1h), samedi et dimanche 10h-1h : Marché bio, animations œnoludiques, bal, musique, joutes culinaires, etc.

      En partenariat avec Le Petit Monde, Into the wine propose un programme ludique, festif et folklorique mettant à l’honneur les vins de Loire : concours de roulage de barrique, foulage de raisins, dégustations surprise, battle de mots, bal, etc.

      Convergence bio : Un marché unique regroupant sur les bords de Loire une soixantaine de producteurs bio du Val de Loire.

      Musique et joutes gastronomiques, samedi et dimanche (19h-1h) rassemblera au cœur de ville sur scène, artistes, musiciens et chefs de renom. Un spectacle où les 14 chefs sélectionnés (nationaux et régionaux) mettent en scène leur talent et improvisent des recettes autour des produits du Val de Loire. Une alternance festive et participative des scènes culinaires (joute gastronomique) et scènes musicales.

      Pratique: Renseignements complémentaires : toursvaldeloiregastronomie.fr