LE CLIN D'OEIL

Les Brèves

    LES INFIRMIERS DEVRAIENT ÊTRE PLUS FORMÉS

    Centre-Val de Loire 

    Annoncée en septembre 2018, la stratégie « Ma santé 2022 » se met doucement en place en région Centre-Val de Loire. Elle a pour objectif de favoriser une meilleure organisation des professionnels de santé en proximité et de redonner du temps aux médecins pour soigner. Dans les faits, un an plus tard, les infirmiers peuvent prétendre à un statut supérieur, entre l’infirmier et le médecin. Il s’agit de l’infirmier en pratique avancé. Depuis le début du mois de septembre 2019, les étudiants peuvent bénéficier de cette formation de trois ans à Tours ou à Angers. Actuellement, trois infirmiers libéraux et onze infirmiers salariés y sont inscrits. En Indre-et-Loire, on compte 6 072 infirmiers en activité.

    Grouper les pros

    Afin de coordonner les actions et l’accès aux soins des patients, une communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) appelée O’Tours va être créée en octobre prochain à Tours. Il s’agit de la 13e association du genre dans la région. Concrètement, cette structure doit permettre aux patients de trouver des médecins traitants, de proposer plus d’actions de prévention et encore de favoriser le maintien à domicile des personnes âgées. Les médecins pourraient également échanger, toutes spécialités confondues, autour des pathologies chroniques. L’objectif est bel et bien de limiter les entrées aux urgences des hôpitaux. 

    Les Brèves

      EN DIRECT

      Les Brèves

      • Ça va flasher

        Indre-et-Loire

        Le premier radar « double face » vient d’être installé sur l’A10, à Tours Nord, dans le sens Paris-Bordeaux. Il flashe une fois à l’avant, une fois à l’arrière des véhicules en infraction. Deux photos pourront donc désormais identifier une infraction de vitesse et éviter les confusions si la voiture en infraction en dépasse une autre... En France, environ 600 radars de ce genre doivent être installés d’ici la fin de l’année 2020.

      • Sortir de l’isolement

        CHU de Tours

        Un robot de la taille d’un enfant, avec des caméras en guise d’yeux, vient d’arriver à l’hôpital Clocheville. Il permet d’incarner un enfant hospitalisé dans un lieu où il ne peut pas se déplacer grâce à un système de visioconférence. L’objectif est de réduire l’isolement des jeunes le temps de leur convalescence. Ainsi ils peuvent voir des spectacles ou suivre les cours en salle de classe en ne bougeant pas de leur lit d’hôpital. 

      • Maryse-Bastié va se renouveler

        Tours

        Dans le cadre du programme national de renouvèlement urbain, le quartier Maryse-Bastié va être transformé entre 2020 et 2027. Les grandes orientations sont d’ores et déjà sorties : les axes structurants vont être réaménagés notamment avec le passage de la 2e ligne de tramway et plus de végétalisation ; le parc de logements sociaux va être réhabilité et sa performance énergétique va être optimisée ; le groupe scolaire Mermoz-Bastié va être reconstruit entièrement pour atteindre une capacité de 19 classes. Le coût estimé du projet s’élève à 24,6 millions d’euros sur sept ans. La Ville y mettrait 12,9 millions dans le cadre de son plan école. 

      • La Ville cherche son sapin

        Tours

        Comme chaque année, à quelques mois de Noël (oui, déjà), la Ville de Tours recherche son grand sapin de Noël à installer sur la place Jean-Jaurès. Les critères ? Environ 17-18 mètres de haut, de genre épicéa ou sapin, à la silhouette équilibrée, au feuillage dense, sans trous.

        Pour faire candidater son sapin, il faut envoyer deux ou trois photos au service des Parcs et Jardins de Tours.

      • Les avocats dans la rue

        Tours

        Lundi dernier, plusieurs avocats du parquet de Tours ont manifesté à Paris afin de défendre leur retraite et leur caisse de retraite bénéficiaire. À Tours même, aucune désignation ni commission d’office n’a été faite, y compris en matière pénale d’urgence. C’était une journée « justice morte ». Car, dans le cadre de la réforme des retraites, ils craignent de voir doubler leur contribution au régime général... Et diminuer de 32 % leur pension. 

      • Tours pilote la réforme pénale

        Maison d’arrêt

        La maison d’arrêt de Tours possède un taux d’occupation de 199 %. Pour les 145 places, il y a 288 personnes détenues. Et 44 % d’entre elles attendent leur jugement. Face à ce constat, Tours a été choisie par la Chancellerie afin d’être l’un des onze sites pilotes de mise en application de la réforme pénale. Il s’agit de développer d’autres solutions que la détention afin de désengorger les prisons. Plusieurs idées sont déjà mises sur la table comme des assignations à résidence sous surveillance électronique et des peines aménagées, pourquoi pas en travaux d’intérêt général.

      • Une pétition contre les incendies

        Joué-lès-Tours

        Les incendies volontaires de voitures ont diminué ces derniers mois à La Rabière. Mais les habitants restent vigilants. Une pétition, soutenue par le maire, a été lancée afin que les citoyens se mobilisent. Déjà plus de 530 signatures ont été recensées. « Tous sont d’accord, il faut que ça cesse », précise Pierre Bonnet, militant communiste à l’initiative de cette pétition apolitique. La mobilisation pourra-t-elle endiguer le problème et isoler les auteurs des incendies ? Une manifestation va être organisée le 28 septembre prochain dans ce but. 

      • Les impôts font grève

        Indre-et-Loire

        Lundi dernier, l’intersyndicale CFDT-CGT-Fo-Solidaires a manifesté contre la fermeture des centres d’impôts en zone rurale. Une marche citoyenne s’est déroulée de Vouvray à Tours pour alerter sur l’utile proximité du service public. Rappelons que d’ici 2022, toutes les trésoreries de Touraine auront disparu. Sauf celles situées dans la métropole tourangelle.

      • Le running a son salon

        Tours

        Dans le cadre du 6e Marathon Touraine Loire Valley et de la 37e édition des 10 & 20 km de Tours, le tout premier salon Running Loire Valley va ouvrir ses portes ce week-end au palais des congrès. Tout l’univers de la course à pied, avec ses nouvelles tendances, des conseils bien-être et nutrition et encore des animations vont être représentés. Des tests d’équipements seront également possibles le temps de l’événement. Vous pourrez vous renseigner sur d’autres courses, comme le Nice-Cannes ou les 20 km de Paris.

      • Le cirque entre en piste

        Tours

        Pour sa 3e édition, le Festival international du cirque en Val de Loire installe son chapiteau du 27 au 29 septembre à la Gloriette. Cette année, le pays invité est l’Italie, une évidence en pleine année d’anniversaire de la Renaissance en Val de Loire... Trois numéros passés par le cirque de Monte-Carlo vont ainsi être présentés au public tourangeau. La billetterie serait déjà prise d’assaut. L’année dernière, environ 28 000 spectateurs se sont rendus à cet événement.

      • Garder bon cœur

        Tours

        Du 21 au 29 septembre, la Semaine du Cœur sensibilise aux maladies cardiaques. à Tours, l’association de cardiologie Centre-Val de Loire organise une journée de sensibilisation aux gestes qui sauvent et sur les dangers de l’insuffisance cardiaque. L’événement se déroule du 24 au 26 septembre, de 10 h à 17 h dans le hall principal de l’hôpital Bretonneau.

      • Le Téléthon se prépare déjà

        Indre-et-Loire

        Cette année encore, le Téléthon va rythmer la fin de l’année. En Indre-et-Loire, la coordination départementale a décidé de lancer les festivités dès le dimanche 6 octobre au château des Bretonnières, à Joué-lès-Tours. Cet événement est ouvert à tous et sans but de collecte. Rallye pédestre, spectacle de danse, jeux, démonstration de Handi chiens, pique-nique... Le grand public va pouvoir s’informer sur l’association et, pourquoi pas, rejoindre une animation. 

      • Des croix gammées sur une ferme

        Génillé

        Près de Loches, un agriculteur de 70 ans a découvert des croix gammées peintes à la bombe sur son hangar et son cellier. Les mots « collabo » et « délateur » sont également inscrits. D’après l’homme, il s’agirait d’un règlement de compte mais il a porté plainte pour « injures publiques » et « vandalisme ». Une enquête est en cours mais tout caractère antisémite serait écarté.

      DERNIÈRE MINUTE

      Les Brèves

      • L’Islette se pare de bougies

        À l’occasion des Journées européennes du Patrimoine, le château de l’Islette va rester ouvert ce samedi, sans interruption, jusqu’à 22 h. Le parc et le château vont être illuminés de 1 000 bougies, donnant au lieu un caractère féérique. Un concert de jazz manouche va agrémenter votre apéritif au bord de la rivière.

      LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

      Les Brèves

      • 1,240 tonne

        C’est le poids de pollen de cannabis retrouvé par les douaniers de Tours lors d’une saisie sur l’autoroute A10, le 9 septembre dernier. Ils ont examiné un camion immatriculé en Espagne autour duquel le chien anti-stupéfiant marquait un certain intérêt. Après une fouille approfondie, ils ont découvert des paquets sous cellophanes, enrobés de scotch brun à l’intérieur desquels se trouvaient 1 240 kilos de pollen de cannabis, sous forme de savonnettes. Cette « prise » est estimée à 12 millions d’euros.

      TOPS & FLOPS

      Les Brèves

      • TOPS

        To the top

        L’Université de Tours vient d’entrer dans le classement THEWUR, c’est-à-dire celui des meilleures universités du monde. Certes, elle se positionne « seulement » dans les rangs 601 à 800... Mais sur 1 400 universités dans le monde, sa présence brille de mille feux.

        Ils ont vibré

        Gros gros succès pour le Tour Vibration, de passage à Tours samedi dernier. Amel Bent, Keen V, Lenni Kim... Ils ont enflammé les 15 000 fans présents et joyeux sur les bords de Loire. On annonce d’ores et déjà la prochaine date tourangelle de l’évènement, en septembre 2020 !

        Ne plus jeter

        Ce jeudi, le CHRU de Tours propose un repas « zéro déchet » dans ses selfs de Bretonneau, Trousseau et Clocheville. Dans le cadre de la démarche « Mon restau responsable », cette action devrait permettre de limiter, à terme, les produits jetables et les emballages. 

      • FLOPS

        Plouf plouf

        Des fuites d’eau dans les étages du parking de l’Heure Tranquille, à Tours, font s’effondrer le flocage des plafonds. Une trentaine de places de stationnement sont donc inaccessibles. Les dégâts ne seraient qu’esthétiques mais ce n’est tout de même pas rassurant...

        À la rue

        En Indre-et-Loire, 25 places d’accueil d’urgence de nuit ont fermé en septembre. Le collectif Accueil Sans Frontière en Touraine tire la sonnette d’alarme : plusieurs personnes, dont des enfants, dorment dehors, depuis. La situation ne s’améliore pas.

        Dévasté par le feu

        L’Office de tourisme de Montrichard, dans le Loir-et-Cher, a été ravagé par les flammes en fin de semaine dernière. Ce bâtiment du XVIe siècle risque de s’effondrer de l’intérieur. La piste d’un incendie volontaire est étudiée.

      Les Brèves

        DE LA SANTÉ À LA GASTRONOMIE

        Les Jeudis de...

        Après le succès des Jeudis de la Santé, les Jeudis de la Gastronomie débarquent à Tours. Tous les deux mois, une conférence sur cette thématique sera animée par des universitaires mais également des historiens et des critiques gastronomiques. Le premier rendez-vous a lieu ce jeudi 19 septembre, à partir de 18h30, sur la question « Manger, c’était mieux avant ? ». La prochaine aura lieu le 14 novembre, sur la consommation de laviande à l’avenir.

        Cyrulnik en invité

        Quant aux conférences sur la santé, elles continuent également, cette fois dans la salle des fêtes, la salle des mariages étant trop petite désormais pour accueillir l’événement. Entre 300 et 400 personnes se rendent à chaque rendez-vous. Le jeudi 12 décembre, un invité de marque va sans doute attirer la foule : le neuropsychiatre Boris Cyrulnik viendra à Tours pour parler de l’adolescence. 

        Les Brèves

          ELLE A DIT

          Les Brèves

          • L’intersyndicale de la centrale nucléaire de Chinon

            Ce projet (de démantèlement d’EDF à Chinon) signifiera la fin de l’entreprise électrique intégrée que nous connaissons […] Ce modèle a permis à la France de devenir le poumon électrique de l’Europe, de produire une des électricités les plus décarbonées et les moins chères du continent. D’autres alternatives sont possibles pour lutter contre le réchauffement climatique.