LE CLIN D'ŒIL

Les Brèves

    LA COUCHE EST PLEINE EN NÉONAT’

    CHRU de Tours

    Dans le service de néonatalogie du CHRU de Tours, le personnel maintient toujours la grève initiée il y a maintenant cinq mois. La semaine dernière, lors d’une séance extraordinaire du comité d’hygiène, sécurité et condition de travail, le syndicat SUD Santé a rappelé que la situation dans le service se dégrade encore : « nos alertes ont débuté dès juillet 2018, soit peu de temps après le déménagement de Clocheville vers Bretonneau ». Depuis, les heures supplémentaires s’accumulent pour les personnels ; la fatigue, psychologique et physique, atteint tout le monde ; des lits sont fermés.

    « Des agents jettent l’éponge »

    L’été dernier, la direction a proposé d’embaucher dix contrats précaires, en remplacement, dans le service de réanimation en néonatalogie. Pour le syndicat, ces nouveaux, « fraîchement diplômés », doivent être formés par les personnels en place : « on parle là de réanimation sur des prématurés », lance-t-il. Une nouvelle fois, donc, « le manque d’effectifs, la surcharge de travail, le manque de formation, l’épuisement professionnel » sont revenus sur la table. Le syndicat comme les personnels craignent un drame et des erreurs inévitables : « des agents jettent l’éponge et demandent à changer de services », voire souhaitent quitter l’hôpital de Tours. Dans le service des bébés prématurés, la situation pose problème. ?

    Les Brèves

      DERNIÈRE MINUTE

      Les Brèves

      • Des maisons s’assèchent en Touraine

        Les récentes canicules ont causé, une nouvelle fois, de nombreux dégâts sur des centaines de maisons d’Indre-et-Loire. Certaines étant placées en terrain argileux, elles se fissurent de plus en plus, s’effritent, s’affaissent. Cette année, 24 communes ont été reconnues en état de catastrophe naturelle mais d’autres attendent toujours cette reconnaissance. D’après l'association des sinistrés de la sécheresse en Indre-et-Loire (ASSIL), plus de 70 communes sont concernées par la sécheresse de 2019. Elle espère que les critères de reconnaissance vont s’assouplir dès l’an prochain.

      LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

      Les Brèves

      • 4 100

        C’est le nombre de participants à la seconde édition de Vélotour, dimanche dernier, à Tours. Malgré la pluie et le froid, ils ont pris le départ dans le parc de Sainte-Radegonde. L’idée de cet événement ? Parcourir la ville à vélo, sans faire la course, tout en découvrant des sites insolites, comme le palais des sports, l’abbaye de Marmoutier ou le parking de la face des Tanneurs. 

      INDRE-ET-LOIRE

      Les Brèves

      • La taxe d’habitation diminue pour certains

        La taxe d’habitation arrive ou va bientôt arriver dans les boîtes aux lettres et les boîtes mails. L’année dernière, certains contribuables l’ont vu s’alléger de 30 %. Cette année, 81 % d’entre eux devraient bénéficier d’une ristourne de 65 %. L’an prochain, ce devrait être 100 %. En moyenne, chaque foyer fiscal d’Indre-et-Loire va économiser 361 € cette année et 555 € en 2020. Attention, l’impôt, s’il est supérieur à 300 €, doit dorénavant être payé en ligne, sauf en cas de prélèvement mensuel ou à échéance. Pour en savoir plus, il ne faut pas hésiter à demander de l’aide auprès des Maisons de service au public.