LE CLIN D'OEIL

Les Brèves

  • EN DIRECT

    Tours

    Amiot soutient Bouchet

    Voilà qui est rigolo : en septembre, à Tours, avant la nomination du candidat du parti présidentiel (LREM), Françoise Amiot a affirmé dans nos colonnes qu’elle est loyale au mouvement En Marche et que jamais, au grand jamais, elle n’entrerait en dissidence. C’est finalement Benoist Pierre qui a été investi, laissant la politicienne sur le carreau. Avec son groupe Les Marcheurs de Loire, elle a bien tenté de créer une alliance avec B. Pierre. Sans succès. Elle a donc lancé sa propre candidature (en dissidence ?) avant de se rallier, la semaine dernière à… Christophe Bouchet. Pourtant, depuis que Françoise Amiot a quitté la majorité municipale en 2017, elle n’a cessé de critiquer la politique de l’actuel maire. Comme quoi, l’attrait du « pouvoir » tourangeau fait oublier bien des rancœurs.

    Indre-et-Loire

    Vive le vent d’hiver

    Vendredi 13 décembre a vu de forts vents, jusqu’à 90 km/h, souffler. La tempête a privé 10 000 foyers d’électricité dans la région Centre-Val de Loire. Parmi eux, 3 100 étaient en Touraine. Dans notre département, les coupures dues aux coups de vent, aux chutes d’arbres et aux ruptures de lignes étaient notamment situées au nord d'Amboise, à Bréhémont et à Montreuil-en-Touraine.

    De nombreux marchés de Noël, dont ceux de Joué-lès-Tours et de Fondettes, ont été annulés pour cause de vent et de pluie.

    Tours

    Pour l’égalité, contre l’illégalité

    Dans le cadre de la journée internationale des migrants, mercredi, le collectif Accueil sans Frontières en Touraine a marché dans les rues de Tours avec ses partenaires. Leur slogan ? « Égaux, Égales, personne n’est illégal ». Cette marche solidaire a pour objectif de « stopper la montée de nationalismes, le développement du fascisme et de toutes les formes de racisme » mais aussi de soutenir la liberté de circulation en Europe.

    Joué-lès-Tours

    Le site Michelin se restructure

    Il aura fallu six ans pour que le projet d’aménagement du site ex-Michelin se mette en ordre de marche. Laissé en friche, un aménageur dont l’activité « s’inscrit dans une logique d’économie durable » vient de l’acquérir. La zone Gutenberg va accueillir, d’ici la fin 2020, de nouvelles entreprises de services, de logistique et encore d’artisanat. En 2023, 1 000 emplois devraient y être créés.

Le Petit Futé nous emmène dans les rues de Tours

Ça vient de sortir

Vous venez de vous installer à Tours ou vous avez des amis à qui faire visiter la ville ? Vous ne savez pas par quoi commencer ? Pas de panique. Le guide City Book du Petit Futé sort juste avant Noël avec plein de nouveautés. Pour la première fois, le « parcours type » de la première balade à faire à Tours est cartographiée. Vous pouvez y découvrir le jardin du musée des Beaux-Arts, l’Hôtel de Ville, les Halles et encore la

rue Colbert.

Coup de cœur pour l’insolite

Les deux auteurs du cru, spécialistes de la Touraine, Émilie Mendonça et Tanguy Reveault, vous proposent des nouveautés côté restaurant, comme Le P’tit Mich’, les Frangins et encore le café Cubrik. Pour cibler plus rapidement les meilleurs établissements de Tours, rendez-vous sur la page des « top » et des coups de cœur. L’année 2019 a vu l’ouverture de nombreuses enseignes de bouche mais aussi de commerces insolites : boutique dédiée à Harry Potter, fleuriste spécialiste des fleurs séchées, salle de trampolines. 

City Book – Tours, 208 pages. 5,95 €. Dans vos librairies et bureaux de presse.

Les Brèves

  • Notre Miss fait le buzz

    DERNIÈRE MINUTE

    Samedi dernier, lors de l’élection de Miss France 2020 sur la chaîne TF1, Miss Centre-Val de Loire, originaire de Touraine, a été sélectionnée par le jury. Ainsi, elle a fait partie de quinze dernières candidates. Sa réaction « surprise » a fait le tour des réseaux sociaux. Honnêtement, on a l’impression que les internautes se sont méchamment moqués d’elle. Pas sûr que ce soit simple à digérer pour la jeune femme.

  • 200

    LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

    C’est le nombre de sapeurs-pompiers ayant participé à la « contre Sainte-Barbe », en Indre-et-Loire. Le rassemblement officiel a été annulé par la préfecture car à Tours, les pompiers n’ont pas écouté les discours. Une cérémonie s’est donc tout de même déroulée, samedi dernier, pour rendre hommage aux pompiers décédés en service. Sans les officiels, mais avec quelques gilets jaunes. Pour rappel, depuis plusieurs années les sapeurs-pompiers de Touraine souhaitent plus de moyens. Ils sont épuisés.