Les Brèves

    Le Tours FC, la tête et les jambes

    Domino’s Ligue

    Il fallait du mental, dimanche pour la réception d’Orléans. Du mental, des jambes et de l’efficacité devant les buts adverses. Le cocktail a été savoureux pour les locaux mais de nombreux paramètres peuvent ramener les Tourangeaux vers le bas. Et seul une belle série peut les assurer de ne pas être confrontés à de mauvaises surprises.

    Par Philippe Hadef

    Le match était déjà décisif. Et pour un derby comme celui qui opposait Tours et Orléans, cela faisait beaucoup d’émotions à gérer pour l’équipe la plus en difficulté. Les locaux n’avaient en effet pas le moindre droit à l’erreur face à une équipe qui, comme elle, doit batailler pour se sauver.

    On avait senti de l’envie lors des dernières sorties du TFC mais, malheureusement, cela s’accompagnait souvent d’un manque de réalisme devant les buts ou d’un trou d’air ne permettant pas de préserver le résultat. Cette fois, aucune de ces deux faiblesses n’est venue obscurcir le tableau et même si les supporters orléanais ont mis le feu à des fumigènes suscitant une réaction virulente – voir trop virulente – de la part des forces de police, l’interruption du match durant dix minutes n’a en rien déstabilisé l’équipe.

    Alors évidemment, on peut regarder le seul résultat et se satisfaire de cette belle soirée. On peut aussi rappeler que parfois, une victoire cela ne tient à rien… Car si le TFC a réalisé une belle performance, les visiteurs ne sont pas restés passifs et le portier tourangeau a dû s’employer et parfois, en voyant le ballon fuir le cadre, se satisfaire de cette bonne fortune. Car si le troisième but était nécessaire pour réduire à néant les espoirs orléanais, il est arrivé très très tardivement. Est-ce cette délivrance tardive et ce suspense insoutenable qui a poussé les spectateurs à venir envahir la pelouse ?

    En attendant, ce fut une belle soirée, une belle prestation… De quoi amener de la confiance et relancer l’équipe qui pourrait très rapidement sortir de la zone rouge si l’alignement des planètes – expression devenue très à la mode – venait à se prolonger. Car en s’annihilant l’un l’autre, Auxerre et Laval ont rendu un joli service au TFC. D’autant, que lors de la prochaine journée, si le déplacement à Valenciennes ne sera pas une partie de plaisir pour les hommes du président Ettori, les autres prétendants au maintien ne seront pas non plus à la fête.

    Restera à se méfier d’un revers de fortune. Il faut rappeler que si Orléans est à nouveau très concerné par ce mano à mano pour éviter la relégation elle le doit, pour l’immédiat, à la perte de quatre points sur tapis vert imposé par la DNCG. Et on le sait, les sanctions ne sont pas paroles d’évangile et un appel est toujours envisageable. Alors de là à imaginer que l’USO récupère deux points ou plus encore en défendant son dossier… Il n’y a qu’un pas dont il faudra se préserver jusqu’à la dernière journée. 

    Les Brèves

    • Des révélations la semaine prochaine

      Dans notre prochaine édition nous allons revenir sur l’épisode juridique entre Marco Simone et le Tours FC avec quelques révélations à la clé qui devraient apporter un autre éclairage sur cette affaire. Mais ce ne sera pas la seule chose étonnante que nous vous livrerons à cette occasion. Jean-Marc Ettori nous livrera, en exclusivité, une troublante affaire qui pourrait bien, dans les prochains mois, mettre en émoi tout le monde du football… 

    Les Brèves

      Le squash féminin à l’honneur ce week-end

      Permettre aux femmes de découvrir le squash et ses bienfaits à travers des cours particuliers et ce, de manière totalement gratuite ? C’est l’idée de la fédération sportive des ASPTT qui a créé l’événement « le sport donne des elles » dans le cadre de la journée internationale des droits des femmes. Il se déroulera à Rochecorbon samedi 18 mars : « Nous n’avons pas pu l’organiser le week-end suivant le 8 mars car c’était un week-end de compétition », détaille Delphine Clémenceau, présidente de la section squash de l’ASPTT Tours. La séance de rattrapage pour fêter les femmes est donc prévue ce samedi. Chaque participante sera invitée à découvrir le squash à travers des animations. Elle sera en premier lieu conviée à partager un cours individuel d’une trentaine de minutes aux côtés d’un éducateur diplômé avant de pouvoir disputer un match auprès d’une licenciée du club. C’est la deuxième année que l'ASPTT Tours organise un tel événement, la première édition s’étant déroulée le 12 mars 2016. Cette journée permet de faire découvrir cette discipline sportive aux femmes, qui n’osent pas toujours la pratiquer de peur qu’il s’agisse d’une activité à la fois trop physique et trop technique : « contrairement aux idées reçues, le squash ne nécessite pas forcément un très bon niveau en cardio. En plus, il se pratique dans un cube, où la balle rebondit et revient facilement donc cela ne nécessite pas une technique bien rodée. On peut s’amuser très vite en pratiquant le squash », conclue Delphine Clémenceau.

      Par ailleurs, l’événement aura son « côté girly » comme le précise la présidente de la section squash de l’ ASPTT Tours avec « une étudiante de l’école d’esthétique de Tours qui prodiguera des soins et astuces beauté et une étudiante en école de kiné qui donnera des massages et livrera des conseils sur les meilleures façons de s’étirer après un entraînement. »

      Informations pratiques :

      Samedi 18 mars, de 10 à 16 heures. Entrée libre et gratuite. Sur place, une équipe d’animateurs diplômés du BAFA accueilleront les enfants des participantes tout au long de la journée.

      1 Quai de la Loire, Parc des Sports de Beauregard 37210 Rochecorbon - 02 47 54 32 83

      Les Brèves