Les Brèves

    Musiciens professionnels : Formation sans fausse note en Touraine

    MUSIQUE

    Avec Jazz à Tours, Tous en Scène et le Conservatoire, Tours fait figure d’exception dans le paysage national de la formation des musiciens professionnels. À l’heure des inscriptions pour le prochain cycle, penchons-nous sur ce terreau qui explique la vigueur du monde musical tourangeau.


    Dans les bars, les salles de spectacle ou en bords de Loire, il est rare de ne pas pouvoir écouter un concert lors d’une balade en Touraine. Mais au cœur de ce foisonnement musical permanent, on pourrait oublier que cette situation fait figure d’exception avec ses quelque neuf cents groupes recensés sur l’ensemble du département.

    Pour expliquer cette abondante offre artistique, il faut sans doute se tourner vers les trois moteurs de la formation de musiciens professionnels que sont le Conservatoire à Rayonnement Régional et les écoles Jazz à Tours et Tous en Scène.

    Pour Grégoire Pateau, co-directeur de la Fraca-Ma (Fédération Régionale des Acteurs Culturels et Associatifs Musiques Actuelles) « nationalement, Tours a une situation assez exceptionnelle avec ces établissements majeurs de la formation ». Ce sont en effet environ 300 musiciens venus de la région et d’ailleurs qui choisissent chaque année la Touraine pour suivre la voie de la professionnalisation.

    Préparation à la Licence de musicologie entre l’Université et le Conservatoire, et au Diplôme d’Études Musicales au Conservatoire (en partenariat avec Jazz à Tours pour la mention Musiques Actuelles), formation préalable au MIMA (diplôme de Musicien Interprète des Musiques Actuelles) à Tous en Scène et Jazz à Tours : ces titres sont reconnus nationalement, et supposent une formation exigeante qui allie dans chaque établissement pratique de l’instrument, théorie musicale, expérience scénique, mais aussi outils techniques et administratifs liés au métier ainsi que des notions d’enseignement, puisqu’une bonne partie des musiciens conjuguera professorat et vie artistique.

    Une formation qui crée des rencontres essentielles

    La force de l’offre tourangelle réside aussi dans les liens tissés entre ces écoles et l’université pour les diplômes, et le monde du spectacle pour le live. Ainsi les guinguettes de Tours et Saint-Avertin, le festival Terres du Son, la Fête de la Musique de Tours, le Temps Machine, le Nouvel Atrium, le Petit Faucheux ou Arcades Institute sont autant de partenaires des uns et des autres, qui offrent aux musiciens quasi-professionnels l’occasion de se produire en public.

    Pour le groupe Yacht Club, l’essentiel ne réside d’ailleurs pas dans la formation reçue : Bastien Torre explique ainsi que « nous avons construit à Jazz à Tours tout notre réseau actuel ; toute la bande de musiciens du Capsul Collectif, et beaucoup de groupes actifs et créatifs en ce moment sont passés par là ». L’ancienne élève de Tous en Scène Marine Flèche, batteuse pour Jungle Bouk ou LVOE, confirme : « au-delà de l’apport évident en connaissances pratiques et théoriques, je pense que la formation a d’abord été pour moi un bon moyen pour rencontrer d’autres musiciens, et c’est cela qui a été le plus enrichissant ».

    Plus que de simples écoles, le Conservatoire, Tous en Scène et Jazz à Tours sont donc des bouillons de culture dont l’effervescence rejaillit sur toute la ville, pour le plus grand plaisir des mélomanes tourangeaux ! Quant aux musiciens amateurs, ces écoles leur ouvrent aussi leurs portes, le tout étant de ne pas louper les dates d’inscription…

    Pratique

    Inscriptions : Jazz à Tours - cycles professionnels jusqu’au 21 avril pour la licence, 19 mai pour MIMA et Brevet ; portes ouvertes pour cours amateurs du 5 au 8 juin - www.jazzatours.com. Tous en Scène - cycles professionnels - 21 avril ; cours amateurs à partir du 15 mai -www.tousenscene.com. Conservatoire - D.E.M. et Licence musicologie et cours amateurs - juin 2017 - www.conservatoiretours.fr.

    Les Brèves

      Zoom sur...

      Les Brèves

      • PLANTES ET POULES, MAIS PAS SEULEMENT !

        Depuis 23 ans déjà, le château de la Bourdaisière organise sa traditionnelle fête de printemps sous le titre « Fête des plantes et des poules ». Mais derrière ce nom un brin champêtre, il y a certes des poules de collection et des variétés méconnues de tomates et autres légumes, mais pas seulement !

        Du samedi 15 au lundi 17 avril, le week-end de Pâques sera ainsi l’occasion d’arpenter les allées où près de cent-vingt exposants offriront aux jardiniers amateurs de quoi lancer les plantations 2017. Plantes, graines et bons conseils côtoieront meubles de jardin et décorations extérieures au cœur du parc du château. Mais la fête n’est pas qu’une bourse aux plantes : comme tous les ans, la micro-ferme de la Bourdaisière ouvrira ses portes au public pour initier les curieux à la permaculture et l’agroécologie – ou comment cultiver ses fruits et légumes dans le respect de la biodiversité et des équilibres naturels !

        Pour compléter cette sortie au grand air, les gourmets auront de quoi se satisfaire : du chocolat pour les enfants participant à la grande chasse aux œufs en famille, chaque jour à 11h, et des soupes, compotes et jus concoctés avec les produits du verger et du potager local pour les plus grands. Le week-end s’annonce donc naturel et gourmand !

        Pratique

        Du samedi 15 au lundi 17 avril de 10h à 19h au château de la Bourdaisière, Montlouis. Tarif 7,5€. Infos 02 47 45 16 31 et www.labourdaisiere.com

      Les Brèves

      • UN DOCUMENTAIRE QUI SORT DE L’ORDINAIRE

        Jeudi 14 avril aura lieu la première projection publique du film Un autre jour en France. Ou plutôt « des films » puisque ce projet lancé à l’initiative du collectif tourangeau Sans Canal Fixe est multiple. Composé de onze courts-métrages documentaires, pour une durée totale de 90 minutes, Un autre jour en France explore le quotidien de Français comme les autres : le maire d’un village breton, un chanteur pour retraités, Thérèse qui accueille chez elle des réfugiés ou les employés d’un magasin Ikea à quelques heures de l’ouverture…

        Soutenu par le CNC et Ciclic-Région Centre, le projet a suscité une belle mobilisation lors de sa collecte de fonds participative et verra donc le jour pour la première fois dans la salle obscure de Thélème le jeudi 13 avril !

        Jeu. 13 avril à 20h30 à la salle Thélème, Tours. Tarif libre. Infos et résa. sur www.sanscanalfixe.org et au 02 47 05 24 78.

      • ENCORE PLUS DE JAZZ

        Le Petit Faucheux a choisi le pianiste Jozef Dumoulin comme artiste associé pour cette saison 2016-2017. Faisant partie des habitués de la salle de jazz, le musicien n’a pas eu de mal à prendre ses marques. Après plusieurs mois de travail, c’est une nouvelle création qu’il présentera aux côtés de Benoît Delbecq ce vendredi 14 avril.

        Sur scène : un piano acoustique, un autre électrique, et pas mal de machines qui ont sans doute inspiré le nom de ce nouveau projet « Plug and Pray ». En plus de ce concert jazz contemporain à deux, c’est tout un ensemble qui prendra d’assaut le Petit Faucheux avec le AUM Grand Ensemble. Là aussi des machines, mais aussi des clarinettes, contrebasses et percussions pour mélanger le jazz et les musiques d’ailleurs.

        Ven. 14 avril à 20h au Petit Faucheux, Tours. Tarifs 8 à 16€. Résa. petitfaucheux.fr. 

      • LES TROIS ORFÈVRES ONT BIENTÔT 30 ANS

        Pour les plus jeunes des Tourangeaux, les Trois Orfèvres c’est une boîte de nuit située à deux pas de la place Plumereau, au cœur du Vieux Tours. Mais en réalité la première vocation de ce lieu ouvert il y a déjà trente ans était celle du café-concert. La musique live y résonnait à l’époque presque tous les soirs. Aujourd’hui encore, les « 3 O » accueillent plusieurs concerts par mois, et cet anniversaire est l’occasion de rappeler aux Tourangeaux qu’avant minuit la boîte de nuit est une salle de concert !

        Les trente ans seront donc fêtés en trois soirées : jeudi 13 avril, carte blanche aux associations Riipost et Throne of Thanatos pour des concerts de métal avec Crawling in Sludge et Motor Rise. Vendredi 8 avril, le groupe Minou et sa pop à deux voix enchantera le public, avant que l’association BearGrass ne prenne le relais samedi 29 avril avec les talents tourangeaux Chevalien et Ultra Panda.

        Trois univers, trois soirées, pour trente bougies à souffler !

        Jeu. 27, ven. 28 et sam. 29 avril à partir de 19h30 aux Trois Orfèvres, rue des Orfèvres à Tours. Tarif libre jeudi et samedi, 4 à 6€ le vendredi. Infos www.facebook.com/les3orfevresconcert 

      • UN AVANT-GOÛT DE MAUVAIS GENRE

         Les cinéphiles tourangeaux le savent : Pâques, c’est normalement LE moment de l’année où tout ce qui se fait de mieux dans le fantastique, l’horreur, le thriller, la comédie, la SF se réunit dans les salles obscures de Tours grâce au festival Mauvais Genre. Mais son président Gary Constant l’avait annoncé depuis longtemps : les énergies et les budgets s’amenuisaient… Mais soyons rassurés : après une 10e édition en fanfare en 2016, le festival Mauvais Genre ne disparaît pas, mais change… de date ! Avant de retrouver l’événement du 30 juin au 2 juillet 2017, l’équipe offre aux habitués de quoi se rassasier avec un quiz cinéma qui mettra à rude épreuve les connaissances cinéphiliques des clients du bar Le Dolittle ce vendredi 14 avril, avant une soirée DJ set au même endroit le samedi 15 avril. Et puisque c’est le même Gary Constant qui officie derrière le bar, nul doute que l’on y retrouvera un je-ne-sais-quoi de Mauvais Genre !

        Ven. 14 à 20h30 et sam. 15 avril à 20h au Dolittle, 9 rue de la Monnaie, Tours. Entrée gratuite.

      • PREMIÈRE ÉDITION POUR LE ROYAL FESTIVAL

        L’association Mél’azik se lance ce week-end dans son premier festival ! Samedi 15 avril à partir de 19h, le centre socioculturel de Bléré résonnera au son des riffs de guitare du groupe punk-rock Blast, du reggae de The Riots et des cuivres de Skawax. Trois groupes pour une première édition que les organisateurs veulent conviviale et festive !

        Sam. 15 avril à partir de 19h au centre socioculturel de Bléré. Tarif 7€. Résa. melazik37@gmail.com.

      • LES PRÉMIces DU NOUVEAU PROJET D’EZ3KIEL

        Installés à La Riche et soutenus par la municipalité depuis plusieurs années, le groupe Ez3kiel s’acoquine régulièrement avec La Pléiade qui soutient ses créations. Pour leur nouveau projet qui mêle comme à leur habitude musique instrumentale et création visuelle, les acolytes ont profité de quelques jours de résidence dans la salle de spectacle larichoise.

        Or depuis déjà deux ans les spectateurs peuvent venir à la rencontre des artistes lors des soirées « Fenêtre sur cour » : un temps de rencontre et de partage agrémenté de quelques extraits des œuvres en cours d’élaboration.

        Le jeudi 20 avril prochain, toute l’équipe d’Ez3kiel sera donc sur scène pour lever un bout du voile sur leur création prévue pour illuminer Angers cet été, et échanger avec les spectateurs qui auront fait le déplacement.

        Jeu. 20 avril à 19h30 à La Pléiade, La Riche. Gratuit sur réservation au 02 47 38 31 30 ou lapleiade@ville-lariche.fr.