Actu People !

Les Brèves

  • Sur un siège « éjectable » de sénateur

    « Ça commence à bien faire toutes ces tractations ! » Christine Fouquet (UDI), lasse des petits accords entre amis, même si elle « fait partie des amis », a décidé de se lancer de façon indépendante aux prochaines élections sénatoriales, bien qu’elle avait toutes ses chances de faire partie de la liste d’union Les Républicains-UDI. Elle explique : « Je sais quelle élue je pourrais être, ce que je pourrais apporter à mon territoire, donc c’est plus important que les arbitrages nationaux qui me dépassent. En plus, ça "trainaille". Je n’ai pas envie de faire une campagne en quinze jours. J’ai envie de prendre le temps de faire une vraie campagne de terrain, je commence à visiter les maires. » Si le président LR du Conseil Départemental 37, Jean-Gérard Paumier, vient d'annoncer qu'il ne se lancerait pas dans la bataille (laissant le champ libre au maire LR de Tours Serge Babary), la liste officielle se fait effectivement attendre. Et quand on cherche à interroger Frédéric Augis, président Les Républicains d’Indre-et-Loire, sur le sujet, il se défend de « tenir le même calendrier que tous les autres protagonistes, avec une prise de décision fin juillet, comme d’habitude. Le national a les données en main, on est en discussion dans nos chapelles. »

    Mais la situation se complique pour la droite… Si les grands électeurs sont comptabilisés et de fait relativement faciles à identifier dans leurs opinions politiques ou leur préférence, la possibilité de voir émerger plusieurs listes sous une étiquette proche pourrait bien mettre à mal à la fois les LR et l’UDI. À croire visiblement que les derniers événements n’ont pas réellement servi de leçon. De là à être sanctionné à nouveau, il n’y a qu’un pas…

Les Brèves

    Un nouveau lieu pour cyclistes et randonneurs

    Tourisme

    Alors que les modes de déplacements doux devraient prendre une place de plus en plus importante à Tours, avec la volonté du maire Serge Babary, et de son adjoint au Tourisme Christophe Bouchet, de faire de la ville une « capitale du vélo », la Métropole Tours Val de Loire va elle aussi dans ce sens et y a inauguré il y a quelques jours l’accueil vélo rando.

    Par Marie DEROUBAIX 

    À deux pas de la gare et de l’office du tourisme, l’accueil vélo rando vient d’ouvrir à Tours, au 31 boulevard Heurteloup. Un nouvel espace de 125 m2 qui a de véritables atouts pour les cyclistes et les randonneurs qui voudront y faire une halte : une kitchenette avec plaques de cuisson, micro-ondes et frigo en libre-service, de quoi se reposer, recharger son portable, du wifi gratuit, une douche (2 euros), des toilettes, une consigne à bagages (3 euros)... Trois agents sont présents pour informer les visiteurs des itinéraires vélos et pédestres, des événements, et de tout autre renseignement sur le territoire métropolitain. Un atelier est également mis à disposition pour réparer son vélo, avec tous les outils de base, des gonfleurs... Et une borne VAE rapide pour recharger les batteries des vélos électriques (qui sera installée d’ici quelques jours).

    Une ouverture sept jours sur sept

    Ces services permettront aux touristes de mieux se sentir dans la ville, mais ils sont également adressés aux Tourangeaux. L’accueil est ouvert toute l’année, sauf à Noël, de 10 à 20 heures en été, sept jours sur sept. Beaucoup de passage est à prévoir, la ville de Tours étant située au centre de l’itinéraire de la Loire à vélo, et traversée par de grands itinéraires cyclables comme Saint-Jacques à vélo, l’Indre à vélo et le Cher à vélo.

    Elle est aussi une référence du tourisme pédestre. Depuis l’ouverture lundi 10 juillet de l’accueil vélo rando, son dirigeant, François Le Fur, compte déjà une trentaine de visiteurs par jour : « C’est incroyable, on ne s’attendait pas à autant de monde. » Avant de voir le jour, l’espace a bénéficié de plus de 200 000 euros de travaux, financés par la métropole et la région. 

    Les Brèves

    • Deux balades thématiques animées

      Animées par le Collectif Cycliste 37, l'Accueil Vélo et Rando propose deux heures de balade urbaine à vélo, à la découverte du patrimoine architectural et naturel de la ville de Tours.

      Balade n° 1 : Tours et son patrimoine architectural

      À vélo, découvrez Tours à travers les âges, au fil des différents quartiers et monuments emblématiques de la ville !

      Les mercredis 19 juillet, 2, 16 et 30 août, 13 septembre, de 15 à 17 heures.


      Balade n° 2 : Tours et son patrimoine paysager et naturel

      Partez à la découverte des parcs et jardins de la ville, de ses bords de Loire et de sa richesse en biodiversité !

      Les mercredis 26 juillet, 9 et 23 août, 6 septembre, de 15 à 17 heures.

      Tarif : 5 euros par adulte. Gratuit pour les moins de 12 ans. Réservation conseillée (nombre de places limité).

    Actualités en bref

    Les Brèves

    • Des travaux sur le pont Mirabeau

      Du 17 juillet au 28 août, les bretelles Est et Ouest (côté Quai Paul Bert) du Pont Mirabeau à Tours seront fermées à la circulation pour cause de travaux de remplacement des joints de dilatation. C'est à la suite d'un accident matériel survenu le 7 août 2016, au passage d'un bus sur le joint central du pont Mirabeau, qu'il a été jugé nécessaire d'effectuer ces réparations. Afin d'assurer la mise en sécurité de l'ouvrage, Tours Métropole Val de Loire profite d'une baisse importante de la circulation (de plus de 50 % durant la période estivale) pour entreprendre le changement complet des joints (110 mètres au total), la réfection des enrobés, le nettoyage des caissons et le remplacement des luminaires d'éclairage public. Durant ces cinq semaines de travaux, le pont restera ouvert avec une voie de circulation dans les sens Nord/Sud et Sud/Nord. Des déviations seront mises en places pour les véhicules, lignes de bus et vélos. En 2018, une deuxième phase de travaux sera à prévoir. Elle nécessitera la fermeture complète de l’ouvrage. 

    • Erratum

      Une erreur s'est glissée dans l'article concernant les prêts étudiants de notre précédent numéro (« Financer ses études : des prêts pour tous ? »). Les prêts accordés par la banque LCL aux étudiants des grandes écoles sont passés d'un montant de 35 000 à 60 000 € et non de 3 500 à 6 000 €.

    • Transports scolaires gratuits !

      À partir de septembre, en Centre-Val de Loire, les transports scolaires seront pris en charge par la Région. De quoi assurer à tous un égal accès à l’école et préserver le pouvoir d’achat des familles. Seuls restent à la charge des familles des frais de dossier de 25 euros par élève (dans la limite de 50 euros par famille). Pour profiter de cette gratuité pour l’année scolaire 2017/2018, les familles ont jusqu’au 17 juillet pour s’inscrire sur le site dédié www.remi-centrevaldeloire.fr. Il suffit de cliquer sur le département de résidence et suivre les instructions. Mais attention, passé cette date, des frais supplémentaires seront appliqués.