Les Brèves

    Les personnels de nuit lèvent la grève

    CHRU


    Les équipes de nuit du CHRU de Tours ont, mercredi 29 novembre, levé la grève qu’ils avaient commencée depuis le mois de septembre. Dans un communiqué envoyé par les syndicats CGT et SUD, on apprend que, grâce à la mobilisation, « le projet de la direction de restructuration de l’encadrement de nuit avec suppression de postes de cadre de nuit a été enterré. » Toutefois, le personnel soignant reste vigilant sur le travail de promotion et d’attractivité des postes de cadre de nuit que la direction doit mener afin de garantir un bon fonctionnement des services. Une réunion sera organisée, dans quatre mois, entre les personnels et la direction, pour faire un point sur l’évolution de la situation. Par ailleurs, le pôle psychiatrie reste une préoccupation. Il est le seul à ne pas fonctionner sur le même système que les autres services la nuit, et aucune solution pérenne n’a encore été trouvée pour régler ses problématiques organisationnelles. 

    Les Brèves

      DERNIÈRE MINUTE

      Les Brèves

      • Suicide du violeur en série

        Le violeur en série présumé de Tours s'est pendu la semaine dernière dans sa cellule du centre psychiatrique de Fleury-les-Aubrais, près d'Orléans. Il avait été incarcéré dans cette unité après une évasion de l'hôpital Trousseau de Tours. Il était soupçonné d’avoir commis trois viols sur des jeunes femmes âgées d’une vingtaine d’années entre juillet et novembre dernier, à Tours. Suite à son décès, le procès en Assises n’aura pas lieu. 

      LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

      Les Brèves

      • 350

        C’est, en moyenne, ce que va dépenser chaque foyer pour Noël, entre les cadeaux et les repas. Une facture qui peut osciller jusqu’à 400 euros. Si l’on compte l’habillement, la décoration et les festivités du réveillon, ça monte jusqu’à 559 euros. Presque de quoi se rendre malade, avant la crise de foie due à une overdose de chocolat... !

      EN DIRECT

      Les Brèves

      • Des tensions sur l’accueil des gens du voyage

        Congrès des maires

        C’est un sujet qui a cristallisé les tensions lors du congrès des maires d’Indre-et-Loire, jeudi 30 novembre. Ces derniers sont parfois désemparés face à la gestion d’installations sauvages sur des terrains municipaux et réclament plus d’accompagnement de la part du gouvernement. En effet, malgré des aires de repos qui leur sont dédiées, certains camps continuent à s’installer sur des zones interdites. La préfète, Corinne Orzechowski, était présente pour écouter les doléances des maires, mais aussi rappeler que la gestion de l’accueil des gens du voyage est une question importante, à laquelle il faut trouver des solutions humaines. 

      • Les deux ans de « l’Impulseur » fêtés !

        Économie

        Près d’une quarantaine de dirigeants d’entreprises issus des trois premières éditions de l’Impulseur se sont rencontrés, jeudi 30 novembre, à l’occasion d’un networking organisé par la CCI Touraine. L’Impulseur est un programme d’accompagnement au développement de projets innovants pour des entreprises tourangelles actives dans le secteur de l’industrie.

        « Depuis 2 ans, l’Impulseur a permis la création de près d’une trentaine d’emplois et un accroissement du chiffre d’affaires d’une majorité de participants », résumait Philippe Roussy, Président de la CCI Touraine.

      • La cacophonie des pétitions

        2e ligne de Tramway

        La future deuxième ligne de tram attire toutes les convoitises, et les pétitions affluent pour faire émerger un tracé plutôt qu’un autre. On compte une pétition pour que le tram passe par le boulevard Jean-Royer à Tours, une autre pour qu’il emprunte le boulevard Béranger... Sans compter sur les défenseurs de l’Est tourangeau qui prônent une deuxième ligne desservant la gare TGV de Saint-Pierre-des-Corps, Les Atlantes, IKEA, le parc expo et autres grands pôles d’activités de ce secteur. Une option qui a déjà pourtant clairement été écartée par les élus tourangeaux. De quoi s’arracher les cheveux ! 

      • Des arbres devenus fragiles

        Tours

        Le projet de remplacement des arbres vieillissants de la rue François Coppée, bordant les commerces et les immeubles jusqu’à la rue Maeterlinck, sera présenté au cours d’une réunion publique, mercredi 6 décembre à 18h30, Salle Chateaubriand, 1 rue de Saint-Malo. 

      TOPS & FLOPS

      Les Brèves

      • TOPS

        Les 10 millions d’euros sauvés !

        Alors que les 22 métropoles françaises devaient recevoir 10 millions d’euros par le gouvernement via un « pacte d’innovation », un amendement à l’Assemblée Nationale avait finalement supprimé, il y quelques jours, cette manne financière pour les sept métropoles nouvellement créées, dont Tours. Une injustice qui avait inquiété les élus tourangeaux. Plus de peur que de mal puisqu’après un nouveau rebondissement, le ministre de l’Intérieur Gérard Colomb a finalement annoncé que le pacte d’innovation sera garanti pour toutes les métropoles sans exception.

        Un Vouvray haut classé

        Le magazine anglais spécialisé dans le vin « Wine Spectator », a place une cuvée du domaine Huët (AOC Vouvray) dans son Top 10 de 2017, en sixième position plus exactement. Une belle reconnaissance !

        Initiative solidaire

        Par l’intermédiaire du Secours populaire, une nouvelle association d’ostéopathes tourangeaux, intitulée « Les Ostéos du cœur », offre des séances aux plus démunis. De quoi rendre accessible à tous cette technique de médecine douce. 

      • FLOPS

        Pagaille à la gare !

        Le trafic ferroviaire a été interrompu dimanche 3 décembre après-midi à la gare parisienne Montparnasse à cause d'un « bug informatique ». Les Tourangeaux qui ont voulu rentrer d’un week-end à la capitale, ou qui au contraire voulaient s’y rendre, en ont subi les conséquences. Les destinations comme Lille ou Strasbourg ont également été impactés, avec de multiples retards. Malheureusement, ce n'était pas un épisode isolé, au regard des nouvelles perturbations de mercredi dernier. Une bonne dose de stress !

        Coup de gueule social

        Une cinquantaine de salariés de Castorama ont manifesté vendredi 1er décembre devant le magasin de Chambray-lès-Tours. Ils dénonçaient la décision de leur groupe Kingfisher de transférer en Pologne les activités comptables, de gestion administrative et de contrôle de gestion.

        Un collectif en colère

        Le collectif de « défense de la protection de l’enfance en danger » vient de voir le jour. Il fait suite à la décision du président du conseil départemental d’Indre-et-Loire de rompre les contrats pluriannuels qui le liaient avec l’association de Sauvegarde de l’enfance et la Fondation Verdier. Pour eux, on tend vers « une privatisation d’une mission de service public au rabais, au profit d’entreprises du social à but lucratif ». 

      Les Brèves

        Beauval : Le bébé panda baptisé

        région

        Yuan Meng. C’est le nom qui a été choisi pour le premier panda né en France. C’est en août dernier qu’il a vu le jour, au zoo de Beauval. Le jour de l’attribution de son nom, lundi 4 décembre, il avait très exactement 100 jours. Jusque là, on l’appelait Mini Yuan Zi, en référence à ses parents Yuan Zi et Huan Huan, deux pandas que le parc animalier loue 800 000 euros par an à la Chine. C’est la première dame Brigitte Macron, marraine du bébé panda, qui a dévoilé son nom, en compagnie du vice-ministre des Affaires étrangères chinois. Yuan Meng signifie « réalisation d'un rêve ». Pour le voir, les visiteurs devront attendre le 13 janvier. Pour le moment, il est chaud avec sa mère dans une loge intérieure. 

        Les Brèves

          ON Y ETAIT

          Les Brèves

          • La ville s’est illuminée !

            La ville s’est illuminée, vendredi 1er décembre, à 18 h 30. De nombreux Tourangeaux avaient fait le déplacement pour l’occasion. La première adjointe, Marion Nicolay-Cabanne, a symboliquement appuyé sur le bouton, en compagnie des membres du conseil municipal des jeunes, près du grand sapin de la place Jean-Jaurès. S’en est suivie une déambulation parmi la soixantaine de chalets du marché de Noël.

          Le clin d'œil